Etats-Unis: Trahi par son smartphone en plein viol de sa chienne
Publié

Etats-UnisTrahi par son smartphone en plein viol de sa chienne

En pleine action, un zoophile a involontairement téléphoné à quelqu'un. Aussi propriétaire d'un chihuahua, il a assuré «ne coucher qu'avec son berger allemand».

par
joc

Russell Meyers s'est présenté mardi devant un juge de l'Etat de l'Alabama. Il est accusé de zoophilie après avoir eu plusieurs rapports sexuels avec son berger allemand femelle, raconte le site AL.com. L'Américain âgé de 54 ans risque gros: il y a un an, l'Alabama a accepté une loi faisant des sévices sexuels infligés aux animaux une infraction de catégorie A. En clair, Meyers pourrait risquer une peine semblable à celle d'un délinquant sexuel, explique «Metronews». Pour l'heure, l'homme est encore en prison, sa caution n'ayant pas encore été payée.

C'est le téléphone portable du quinquagénaire qui a permis aux autorités de le confondre. Alors qu'il était en train de violer son chien, Meyers avait gardé dans sa poche son téléphone portable, déverrouillé. Dans le feu de l'action, l'appareil a appelé accidentellement un numéro enregistré dans le répertoire. Comme personne n'a répondu, une boîte vocale s'est enclenchée et a tout enregistré.

En découvrant le message laissé, l'individu contacté par inadvertance a compris ce qui se passait à l'autre bout du fil et a alerté la police. Grillé, Meyers a avoué avoir couché à quatre reprises avec son berger allemand. Lors d'une perquisition chez lui, les autorités ont découvert que le zoophile avait également un chihuahua à la maison. «Mais je ne couche qu'avec le berger allemand», a tenu à préciser l'accusé.

Ton opinion