Vague de froid: Trains annulés dans le nord de l'Italie
Actualisé

Vague de froidTrains annulés dans le nord de l'Italie

La vague de froid accompagnée de pluie et de neige qui s'abat depuis ce week-end sur le nord de l'Italie a provoqué lundi des retards et des annulations de trains, ainsi que la fermeture d'écoles notamment en Vénétie et à Milan.

La ville de Milan est couverte de neige et la municipalité a demandé aux habitants d'éviter de recourir à leur voiture pour leurs déplacements. Les aéroports de la métropole lombarde, Linate et Malpensa, fonctionnent normalement, mais des équipes sont déjà en place pour le cas où les conditions météorologiques empireraient.

Entre 30 et 40 trains ont été annulés et des retards importants pouvant aller jusqu'à cinq heures ont été enregistrés pour certains trains à destination du sud du pays.

Letizia Moratti, maire de Milan, a décidé la fermeture mardi de toutes les écoles de la capitale économique italienne en raison des chutes de neige persistantes.

Dans la soirée, le ministre de la Défense, Ignazio La Russa, a annoncé l'envoi de soldats pour déblayer les rues après un appel à l'aide des autorités municipales.

«On s'en occupe déjà, nous vérifions combien d'hommes nous pouvons déployer. Nous ferons tout notre possible pour aider Milan, mais également les autres villes qui en auraient besoin», a dit le ministre, cité par l'agence Ansa.

Dans le Frioul (nord-est), 22 trains sur 59 ont été supprimés lundi en raison de la glace qui bloque les portes automatiques des wagons.

En Vénétie, des températures largement négatives ont été enregistrées (-16 à Cortina d'Ampezzo, -7 à Venise et à Padoue). Pour l'instant, seuls quelques trains ont connu des retards, et la majorité des aéroports, notamment celui de Venise, fonctionnent normalement, sauf celui de Vérone, fermé pour cause de mauvais temps.

Toujours en Vénétie, les écoles ont été fermées en raison des chutes de neige dans plusieurs communes, notamment à Trévise.

En Emilie-Romagne (nord), l'autoroute A14 a été fermée pendant près d'une heure lundi matin à la suite d'un carambolage près de Bologne.

Dans un communiqué, les Chemins de fer italiens notent que seuls environ 10% des 7.000 trains ont été annulés.

La marine militaire italienne a par ailleurs mis à la disposition de la population de l'île de Linosa (sud de la Sicile) un hélicoptère et a transporté au total 21 personnes, les liaisons maritimes ayant été interrompues en raison du mauvais temps. (afp)

Ton opinion