Actualisé 01.12.2019 à 18:48

Europe

Traité de Lisbonne: «Un nouveau départ»

Dimanche, le 10e anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne était fêté par l'Union européenne.

De gauche à droite, Christine Lagarde, Ursula von der Leyen et Charles Michel.

De gauche à droite, Christine Lagarde, Ursula von der Leyen et Charles Michel.

Keystone

Une photo et une cérémonie à la Maison de l'histoire européenne, pour célébrer le 10e anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, ont marqué les premiers pas, dimanche, de Charles Michel à la tête du Conseil européen. Il y remplace Donald Tusk.

«Aujourd'hui, nous faisons plus que regarder en arrière. Nous célébrons un nouveau départ avec beaucoup d'enthousiasme et d'espoir», a notamment déclaré l'ancien Premier ministre belge.

Une «Union plus forte»

A ses côtés, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission qui prend également ses fonctions ce 1er décembre; Christine Lagarde désormais à la tête de la Banque centrale européenne (BCE) et David Sassoli, le président du Parlement européen élu en juillet dernier. «C'est un bon endroit pour relancer les chantiers européens (...) Le fait que les quatre institutions soient ensemble ici aujourd'hui symbolisent cette nouvelle saison», a souligné ce dernier.

Ursula von der Leyen a quant à elle appelé à une Union plus forte et plus engagée en faveur de l'environnement. «Il est de notre responsabilité de léguer une Union plus forte que celle dont nous avons hérité», a-t-elle notamment déclaré.

Signé le 13 décembre 2007 et entré en vigueur le 1er décembre 2009, le Traité de Lisbonne a modifié l'architecture institutionnelle de l'Union européenne, avec la création, entre autres, du Conseil européen, composé des chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'UE. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!