Australie: Traité de pédophile après un selfie avec Dark Vador
Actualisé

AustralieTraité de pédophile après un selfie avec Dark Vador

Croyant qu'il avait photographié ses enfants, une mère a publié le cliché d'un individu et l'a publié sur Facebook en le traitant de pervers. A tort.

par
joc
L'homme a été pris en photo en sortant d'un magasin et jeté en pâture aux internautes par une mère en colère.

L'homme a été pris en photo en sortant d'un magasin et jeté en pâture aux internautes par une mère en colère.

Une mère de famille qui faisait du shopping dans un centre commercial de la banlieue de Melbourne a vu rouge quand elle a aperçu un individu semblant prendre ses enfants en photo. Outrée, l'Australienne a immortalisé le présumé malotru, que l'on appellera Paul, et a posté le cliché sur Facebook, mercredi.

«Regardez ce pauvre type. Aujourd'hui au centre commercial il a abordé mes enfants pendant qu'ils regardaient «La Reine des Neiges» dans le rayon des habits pour enfants. Il leur a dit «Hey», ils ont levé la tête et il les a pris en photo, ensuite il a dit qu'il allait envoyer le cliché à un garçon de 16 ans. (...) La police a dit que s'il est fiché en tant que pédophile, il serait condamné. (...) Soyez prudents avec vos enfants.»

Il se rue au poste de police

Cette publication a évidemment fait l'effet d'une bombe sur le réseau social, relate le «Daily Mail Australia». A force d'être partagée, elle a fini par atterrir sous les yeux d'un proche du présumé pédophile, qui s'est empressé d'alerter son ami. Catastrophé, Paul s'est rué au poste de police pour donner sa version des faits. A ce moment-là, les autorités avaient déjà été contactées par la mère de famille.

Paul a expliqué qu'il n'était pas du tout en train de prendre des enfants en photo mais qu'il essayait de faire un selfie devant une affiche de Dark Vador. Le père de famille a raconté que cette idée lui était venue parce que ses enfants sont fans de «Star Wars» et qu'il voulait leur faire une blague. Au moment de prendre la photo, l'Australien a vu quelques enfants venir se mettre en ligne devant lui pour faire, eux aussi, un selfie avec le seigneur noir sith. «Je leur ai dit que je n'en avais que pour quelques secondes», se souvient Paul. L'homme raconte qu'au moment de quitter les lieux, il était affairé sur son téléphone pour envoyer l'image. «J'imagine qu'au moment où je sortais, cette femme m'a piégé et m'a pris en photo», explique-t-il.

Le père et ses enfants traumatisés

L'Australien et ses trois enfants ont été choqués par cette histoire. La publication de la mère de famille a été partagée plus de 20'000 fois et a fini sur les écrans d'amis, de proches et de parents de l'homme injustement accusé. Des menaces de morts ont également été proférées à son encontre. «Je suis père de trois enfants et un être humain normal... Je n'avais jamais fait de selfie auparavant», a-t-il expliqué au «Daily Mail Australia».

Paul songe désormais à saisir la justice pour le préjudice causé. «De nombreuses personnes qui avaient partagé le statut ont fait amende honorable et j'ai vraiment apprécié», ajoute le père de famille. L'auteure du post assassin, elle, ne s'est toujours pas excusée.

Ton opinion