En marge des votations – «Traîtres de la patrie»… La police a ramassé à Berne
Publié

En marge des votations«Traîtres de la patrie»… La police a ramassé à Berne

Cloches de vache, insultes et cris de «liberté»… Le «barrage» mis en place ce matin autour de la place Fédérale n’a pas dissuadé les opposants à la loi Covid de se faire entendre près du Parlement, en cette journée de votations du 28 novembre.

20 Minuten

L’ambiance était électrique, à Berne, en cette journée de votations du 28 novembre. Le «barrage» mis en place ce matin autour de la place Fédérale n’a pas dissuadé les opposants à la loi Covid de se faire entendre.

Les manifestants n’ont pas été tendres avec les policiers sur place, selon nos confrères de 20 Minuten. Avant de traverser la ville, ils ont fait retentir l’hymne national près du Parlement et ont déployé des drapeaux suisses et italiens. En se rendant à la gare, les manifestants ont investi le marché de Noël. Fumigènes en main ou cloches de vache sur les épaules, certains scandaient «paix, liberté, souveraineté du peuple», alors que d’autres n’ont pas hésité à huer les policiers: «Traîtres de la patrie!»

20 Minuten

Au moins deux arrestations

La police bernoise aurait procédé à au moins deux arrestations. Une personne aurait aussi fait l’objet d’une décision d’éloignement. «Cette personne ne peut pas se trouver sur la place Fédérale lors de manifestations non autorisées», a expliqué le porte-parole de la police cantonale bernoise, Christoph Gnägi, à nos confrères.

Le nombre de manifestants n’a pas été établi officiellement, mais nos confrères avancent le nombre d’une cinquantaine.

20 Minuten
1 / 13
Le «barrage» mis en place ce matin autour de la place Fédérale n’a pas dissuadé les opposants à la loi Covid de se faire entendre près du Parlement, en cette journée de votations du 28 novembre.

Le «barrage» mis en place ce matin autour de la place Fédérale n’a pas dissuadé les opposants à la loi Covid de se faire entendre près du Parlement, en cette journée de votations du 28 novembre.

AFP
Marché de Noël, à Berne

Marché de Noël, à Berne

20 Minuten
20 Minuten

Résultats des votations du 28 novembre

Les trois objets fédéraux:

La modification du 19 mars 2021 de la loi Covid a été acceptée à 62%.

L’initiative «Pour des soins infirmiers forts» a été acceptée à 61%.

L’initiative «Désignation des juges fédéraux par tirage au sort» a été balayée à 68%.

Sur le plan cantonal:

Genève pourra destituer un conseiller d'Etat. Le peuple a accepté à 91,5% d'introduire un mécanisme ad hoc dans la constitution. L'initiative sur la fin des rentes à vie pour le Conseil d'Etat a aussi été acceptée à 54,7%.

Genève a aussi refusé par 53,79% de revoir les horaires d'ouverture des magasins. La réforme aurait permis d'ouvrir une heure de plus le samedi, de supprimer la nocturne du jeudi et d'accorder trois ouvertures dominicales facilitées.

En Valais, le peuple a accepté à 62,7% l'initiative «pour un canton sans grands prédateurs». Il a ainsi suivi le gouvernement qui soutient cette modification de la Constitution pour envoyer un «signal» à Berne.

A Neuchâtel, la population a accepté à 77,12% un crédit de 186 millions de francs, dont 73,1 millions à charge du canton, pour le contournement routier de La Chaux-de-Fonds par la H18. Il n'y a pas eu de clivage entre le Haut et le reste du canton.

A Zurich, les jours des chauffages au mazout ou au gaz sont comptés. Les citoyens ont accepté dimanche une nouvelle loi sur l'énergie qui prévoit leur remplacement par des installations respectueuses du climat.

Revivez cette journée de votation sur notre site.

(kaa)

Ton opinion