Actualisé 30.05.2012 à 11:30

GenèveTram de Bernex: une négligence à 13 millions

Un rapport de l'Inspection cantonale des finances reproche à l'Etat sa gestion du chantier. Au rang des griefs: amateurisme, illégalité et risque de fraude.

von
Jérôme Faas
La ligne de tram Cornavin-Onex-Bernex (TCOB) a été inaugurée le 10 décembre 2011.

La ligne de tram Cornavin-Onex-Bernex (TCOB) a été inaugurée le 10 décembre 2011.

L'Etat a bêtement perdu 13 millions de francs lors du chantier du tram Cornavin-Onex-Bernex (TCOB). En se positionnant comme «entrepreneur», il n'a pu déduire la TVA. Si les Transports publics genevois (TPG) avaient été nommés maître d'oeuvre principal, cette somme aurait pu être économisée.

Cette négligence constitue l'un des nombreux reproches qu'égrène un rapport de l'Inspection cantonale des finances (ICF) destiné au Grand Conseil, et dont la «Tribune de Genève» a publié un résumé ce mercredi matin.

Trams trop lents

La vitesse des trams ne respecte pas les exigences légales, soit 18 km/h pour les lignes qui empruntent le réseau routier et 30 km/h pour les autres. Le rapport déplore que les objectifs de vitesse n'aient donné lieu à aucune analyse ni projection préalables.

Attribution illégale des marchés

L'ICF relève également un non-respect de la loi en matière d'attribution des marchés publics. La signalisation aurait ainsi dû faire l'objet d'une mise au concours ouverte. Or les lots s'y rapportant ont été attribués au terme de procédures de gré à gré et sur invitation. L'opération porterait sur environ 20 millions de francs.

Risque de fraude

Le rapport critique enfin le fait qu'un seul collaborateur soit responsable des invitations à soumission, de l'évaluation des offres ainsi que du choix des entreprises mandatées. L'ICF y voit une faille qui «induit un risque d'erreur ou de fraude».

Deux départements coupables

Deux départements sont pointés du doigt par l'ICF. Celui des Constructions (DCTI), et celui de l'Intérieur et de la Mobilité (DIM), en particulier sa direction générale de la mobilité. Le chantier du TCOB a été budgété à 332 millions de francs, dont 135 millions à la charge de la Confédération.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!