France: Transfèrement de détenus sans précédent à Lyon
Actualisé

FranceTransfèrement de détenus sans précédent à Lyon

Plus de 400 détenus ont été transférés dimanche de deux prisons vétustes du centre de Lyon vers une nouvelle maison d'arrêt en périphérie.

Effectuée sous haute protection et sans incident, il s'agit de la plus importante opération de ce type jamais réalisée en France.

Le transfèrement a commencé au petit matin, les détenus sortant à pied pour prendre immédiatement place dans les fourgons. Ils étaient encadrés de spécialistes encagoulés des forces de l'ordres.

Quinze kilomètres séparent les maisons d'arrêt de Saint Paul et Saint Joseph de celle de Corbas. Les pâtés de maisons jouxtant les deux prisons avaient été discrètement bouclés. Au total, près de 300 agents ont été mobilisés, ainsi que plusieurs centaines de membres des forces de l'ordre et pompiers.

Les détenus ont été avertis de leur départ un peu avant, le temps de faire leur sac. Leurs familles ont été prévenues en même temps, a expliqué l'administration pénitentiaire. Les détenus avaient été informés auparavant de leurs futures conditions de détention, notamment grâce à des vidéos.

Surpopulation chronique

Les deux prisons étaient symboliques de la surpopulation carcérale en France. Elles ont reçu jusqu'à 900 détenus pour 360 places en février 2008, selon l'Administration pénitentiaire.

La nouvelle prison de Corbas offre une capacité de 690 places sur plus de 33'000 m2. Elle dispose d'un terrain de football en gazon synthétique, une salle de musculation, une salle informatique, une salle pour les cultes et de nombreux ateliers.

Au total, 13'220 nouvelles places sont prévues d'ici 2012. La France connaît l'un des taux de surpopulation les plus élevés d'Europe avec plus de 63'600 détenus pour quelque 51'000 places.

(ats)

Ton opinion