Jeremstar: «Travailler avec Ardisson, c'est la consécration!»
Actualisé

Jeremstar«Travailler avec Ardisson, c'est la consécration!»

Jeremstar intègre le talk show «Les Terriens du dimanche». Le blogueur de 27 ans est ravi de donner un nouveau souffle à sa carrière.

par
Ludovic Jaccard
Thierry Ardisson a engagé Jeremstar dans sa nouvelle émission diffusée chaque dimanche à 19h, sur C8.

Thierry Ardisson a engagé Jeremstar dans sa nouvelle émission diffusée chaque dimanche à 19h, sur C8.

DR

Connu pour son franc parler, son humour corrosif et son culot à toute épreuve, Jeremstar sera chroniqueur dans «Les Terriens du dimanche», déclinaison de «Salut les Terriens», présenté par Thierry Ardisson, dès dimanche 10 septembre 2017, sur C8. Le blogueur français de 27 ans trépigne d'impatience de collaborer avec l'homme en noir qu'il adore.

Comment cette idée de collaboration est-elle née?

C'est Thierry Ardisson qui m'a proposé d'intégrer son équipe, suite à mon passage dans «Salut les Terriens», il y a quelques mois. J'ai d'abord cru à un canular. Au final, non. En fait, il m'a beaucoup aimé. Je suis donc très content et honoré d'y participer, parce que je me considère un peu comme son fils spirituel.

Pourquoi vous sentez-vous si proche de Thierry Ardisson?

Je me sens très proche de lui dans sa manière d'interviewer, dans ses concepts, dans le fait qu'il balance aussi plein de choses. Je vais beaucoup apprendre avec lui. Je ne pouvais pas rêver mieux comme émission. «Touche pas à mon poste», ça ne me faisait pas spécialement rêver, alors que travailler avec Thierry Ardisson, c'est la consécration!

Interview de Jeremstar

Mercredi 22 mars 2017, le blogueur de 27 ans qui interroge des starlettes dans sa baignoire était de passage dans un centre commercial de la région lausannoise. Il a inauguré une installation d'immersion dans la réalité virtuelles. L'occasion d'échanger quelques mots avec lui

De quoi allez-vous parler dans vos chroniques?

J'ai carte blanche. Si on a fait appel à moi, c'est pour créer un décalage avec les philosophes, politiciens et journalistes qui seront sur le plateau. Je serai un Ovni pour eux. Je parlerai de mon univers, des réseaux sociaux, de ce qui intéresse les jeunes. Les autres chroniqueurs auront les yeux écarquillés en m'écoutant. Ils se demanderont sûrement de quoi je parle. Mon monde est aux antipodes du leur. Ce contraste risque d'être très drôle!

Avez-vous le trac ?

Non, je n'y pense pas trop. J'aurai peut-être le trac dans la loge avant d'y aller, mais comme j'ai déjà fait pas mal de plateaux-télé, j'ai assez de répartie. Je ne me fais pas trop de soucis. Ça va juste me demander beaucoup de travail car il faudra que je maîtrise bien mes sujets. La politique ou les problèmes de société, ce n'est pas ma spécialité à la base. Mais je suis confiant, je pense que je vais bien me débrouiller. Et j'ai hâte, ça va être génial!

Que vont penser vos jeunes fans qui vous suivent sur Youtube et autres réseaux sociaux?

Ils vont être déstabilisés parce qu'ils ne regardent pas Ardisson à la télé. Mais j'ai un public qui écoute vraiment ce que je dis. Les ados que je vois lors de mes dédicaces ont compris que la téléréalité n'est pas une finalité, qu'il faut travailler pour réussir dans la vie. Ils savent que la téléréalité n'est qu'un divertissement et ils s'en moquent même. Ils ont les pieds sur Terre. Mon but est de les emmener vers autre chose, au lieu de s'abrutir devant « Les Anges de la téléréalité». Le fait que je sois désormais dans «Les Terriens du dimanche» leur permettra aussi de découvrir Thierry Ardisson. Et ça va sûrement rajeunir l'audience de l'émission!

Cela va vous changer de vos interviews de candidats de téléréalité, dans votre baignoire!

Oh, oui. Ça va me soulager. Parce qu'ils n'ont pas inventé le fil à couper le beurre! J'ai envie de m'élever, de parler de sujets de société aussi. Montrer que je suis capable de faire d'autres choses.

Allez-vous quand même continuer à être actif sur Internet?

Ça va être compliqué car je n'ai déjà quasiment pas de vie tellement je bosse. Je ne sais pas comment je vais faire, mais je continuerai à faire mes interviews dans ma baignoire et tenir mon blog. Je conserve mon personnage de Jeremstar. Je vais continuer à foutre la merde dans les boîtes de production et balancer des scoops sur la téléréalité. Mais dans les années qui viennent, j'espère arrêter avec les candidats de téléréalité. J'aimerais interviewer de vraies people, tout en restant caustique et faire des choses différentes.

Vous en avez donc marre des candidats de téléréalité...

J'en ai fait le tour. Ça me rapporte beaucoup d'argent bien sûr, il ne faut pas cracher dans la soupe. C'est mon business principal et ça marche, mais ça m'amuse moins qu'à mes débuts. La lassitude commence à s'installer. Avant, je le faisais avec beaucoup de plaisir. Aujourd'hui, je le fais parfois à contrecœur. J'en ai marre de fréquenter ces candidats. Ils m'insupportent! Je n'en peux plus d'être leur assistant social, leur grand frère ou leur conseiller. Ça me fatigue vraiment.

Regardez la vidéo teaser où Thierry Ardisson annonce à Jeremstar qu'il l'engage dans «Les Terriens du dimanche»:

Regardez le passage de Jeremstar dans l'émission «Salut les Terriens», diffusée en février 2017:

Ton opinion