Lausanne – Travaux du Grand-Pont: quels impacts sur la mobilité?
Publié

LausanneTravaux du Grand-Pont: quels impacts sur la mobilité?

Colonne vertébrale de la mobilité lausannoise est-ouest, le Grand-Pont doit d’être rénové entre janvier et novembre 2022. Deux recours ont toutefois été déposés contre le projet de réfection.

par
Lauren von Beust
1 / 1
Adrien Pichard, ingénieur vaudois, a conçu en 1836 la construction du Grand-Pont ayant pour vocation de faciliter la traversée de Lausanne d’Est en Ouest. L’ouvrage lausannois a finalement été inauguré en octobre 1844. 

Adrien Pichard, ingénieur vaudois, a conçu en 1836 la construction du Grand-Pont ayant pour vocation de faciliter la traversée de Lausanne d’Est en Ouest. L’ouvrage lausannois a finalement été inauguré en octobre 1844.

20min/Marvin Ancian

La cure de jouvence du Grand-Pont approche à grands pas. Dès janvier prochain, sous réserve des procédures légales, les travaux de réfection vont entraîner la fermeture totale de l’ouvrage lausannois construit en 1844. De quoi impacter les quelque 17’000 véhicules, 1'600 vélos et 10'750 piétons qui empruntent quotidiennement ce tronçon, colonne vertébrale de la mobilité est-ouest. Jusqu’en novembre 2022, les différents usagers devront donc adopter un itinéraire alternatif. La Ville de Lausanne et les Transports publics TL ont dévoilé lundi, lors d’une conférence de presse, les déviations imaginées pour les véhicules, cyclistes et piétons.

Lignes de bus modifiées

«Pour les TL, Grand-Pont rime avec révolution», a confié lundi Christophe Jemelin, membre de la direction des Transports publics lausannois et responsable de l’unité Développement. Neuf lignes – «les plus fréquentées», a rappelé la directrice des TL Patricia Mathys – traversent actuellement le pont sur l’axe est-ouest. Toutes ont été repensées pour maintenir l’accessibilité et l’attractivité du centre-ville. Il s’agit de l’offre temporaire appelée Réseau Grand-Pont. Certaines lignes de bus conserveront leur numéro, mais verront leur itinéraire modifié, tandis que d’autres seront couplées ou scindées et laisseront la place à des lignes temporaires numérotées de 84 à 88. Des changements d’horaires sont également attendus. Ce nouveau réseau permettra sans doute la pérennisation de certains de ces changements.

TL

En parallèle au Grand-Pont, propriété de la Ville depuis 1891, une passerelle piétonne provisoire verra aussi le jour entre la rue Pichard et St-François. Son installation débutera le 18 octobre prochain, et devrait se terminer le 5 novembre. Pendant la durée des travaux, les cyclistes, quant à eux, seront déviés par le Pont Chauderon et l’avenue Jules Gonin, ou par les rues de Bel-Air et Pépinet. Les vélos pourront aussi accéder à la montée aux rues Mauborget et Neuve. Afin d’éviter les conflits entre piétons et cyclistes, ces derniers ne pourront en revanche plus transiter par les rues Haldimand et Pichard.

Plan itinéraire cyclable pendant la durée du chantier. 

Plan itinéraire cyclable pendant la durée du chantier.

Ville de Lausanne

La circulation s’annonçant difficile au centre-ville, la Ville recommande de se reporter sur les parkings périphériques et les transports publics. Des tracés alternatifs seront également mis en place pour les usagers devant impérativement se rendre au centre-ville en véhicule motorisé, y compris les personnes à mobilité réduite. Le coût de l’intervention pris en charge par la Ville est estimé à 11,5 millions de francs, et environ 1,5 million de francs pour les TL.

Plan de circulation au centre-ville pendant la période des travaux

Plan de circulation au centre-ville pendant la période des travaux

Ville de Lausanne

Deux recours sur la table

Florence Germond, municipale en charge de la mobilité, a annoncé lundi qu’en vue de ces travaux «nécessaires à l’entretien de notre patrimoine», deux recours avaient été déposés «par des acteurs économiques locaux». Le premier concerne l’installation du chantier sur la Place Centrale, qui sera dénuée de parking pendant quelques mois. Le second se rapporte, lui, à la mesure d'accompagnement à l'avenue Jules Gonin, nécessaire pour créer un aménagement cyclable sécurisé et assurer la fluidité du trafic. «Le Tribunal doit examiner la levée de l’effet suspensif», a précisé Florence Germond. Celle-ci n’a pas caché qu’en cas de complications pour le projet de rénovation, celui-ci pourrait s’étendre sur une plus longue période. L’objectif premier étant de ne pas perturber la période des fêtes.

De l’eau au Romandie

Les travaux du Grand-Pont visent à pallier la présence de dégradations de l’ouvrage, ainsi qu’une étanchéité défectueuse, soulevées lors d’une inspection l’an dernier. Situé sous ses arches, le club le Romandie subissait lui-même régulièrement des infiltrations d’eau, avant que le lieu ne ferme en septembre 2020 pour écarter tout risque pour le public. L’objectif est que l’établissement puisse, à terme, regagner ses locaux.

Ton opinion

50 commentaires