Le Col-des-Roches (NE) - Travaux prolongés jusqu’à la fin de l’année pour le tunnel ferroviaire
Publié

Le Col-des-Roches (NE)Travaux prolongés jusqu’à la fin de l’année pour le tunnel ferroviaire

Le tunnel du Col-des-Roches, sur la ligne ferroviaire Le Locle (NE) - Morteau (France), ne pourra pas rouvrir avant Noël. Un éboulement dans la galerie a ralenti les travaux.

Les CFF ont précisé, vendredi, que les travaux du tunnel du Col-des-Roches (NE) dureront jusqu’à Noël.

Les CFF ont précisé, vendredi, que les travaux du tunnel du Col-des-Roches (NE) dureront jusqu’à Noël.

photo d’illustration AFP

Construit en 1884, le tunnel transfrontalier du Col-des-Roches (NE) est situé sur la ligne ferroviaire Le Locle (NE) - Morteau (France). Cet ouvrage, long de 422 mètres, est en réfection sur sa partie suisse (316 mètres) depuis le 1er mars 2021.

Les trains auraient dû pouvoir repasser par le tunnel au 1er novembre. Or, le mercredi 9 juin dernier, un éboulement d’environ 800 mètres cubes de terre et de glaise s’est produit dans le tunnel, sans faire de blessé.

Une voûte pour excaver

Les travaux d’excavation (démolition de l’ancienne voûte et construction d’une voûte en béton plus large) ont dû être arrêtés. Les autres parties du chantier (nouveau drainage, construction de niches de secours, renouvellement de la voie ferrée, entre autres) ont pu se poursuivre normalement.

Des experts ont analysé les solutions pour la reprise des travaux dexcavation. Au vu de la géologie rencontrée et afin de maximiser la sécurité des ouvriers et celle de louvrage, un changement de méthode de travail a été mis en place pour les 70 mètres de tunnel qu’il reste à excaver: la pose d’une «voûte parapluie» permet d’assurer une meilleure sécurité.

Cette méthode de travail, qui a permis la reprise des travaux d’excavation le 5 juillet, va cependant ralentir les travaux. Cela implique un report de la mise en service de la ligne Le Locle - Morteau au 23 décembre 2021, sous réserve que la géologie restante du tunnel soit conforme aux prévisions.

Coûts analysés

Le remplacement des trains par des bus sera donc prolongé pour toute la durée des travaux.

Le budget de l’assainissement du tunnel du Col-des-Roches sur sa partie suisse se monte à environ 4,5 millions de francs. Les coûts induits par l’allongement du chantier sont en cours d’analyse.

Pas de retard pour la ligne Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds

La ligne Neuchâtel - La Chaux-de-Fonds (NE) est également en travaux depuis le 1er mars dernier. Six tunnels sont assainis, et de nombreux travaux connexes sont réalisés le long de la ligne, notamment la modernisation des accès aux gares de Neuchâtel, des Deurres et de Corcelles-Peseux. La réouverture de cette ligne est toujours prévue au 1er novembre.

Le 18 juin, l’éboulement d’une couche de sable dans le tunnel de Gibet avait provoqué la formation d’un trou de 1,5m de diamètre dans la cour de l’école des Charmettes, à Neuchâtel, sans faire de blessé. Des sondages supplémentaires ont été réalisés, et la voûte qui surplombe les travaux a été renforcée, afin d’exclure tout risque de nouvel éboulement. Les travaux d’excavation dans ce tunnel seront terminés à la fin du mois de juillet.

(COMM / FTR)

Ton opinion

11 commentaires