Actualisé

Los AngelesTravolta gagne une première bataille

Un tribunal américain a donné raison à l'acteur dans un procès qui l'opposait à l'auteur d'un livre le présentant comme un utilisateur très régulier de spas gays.

par
Julienne Farine
L'acteur a le sourire, mais il doit encore faire face à plusieurs autres plaintes.

L'acteur a le sourire, mais il doit encore faire face à plusieurs autres plaintes.

S'il est encore loin d'avoir gagné la guerre contre tous ceux qui affirment qu'il est homosexuel et qui l'accusent d'abus sexuels, John Travolta remporté une première victoire qui doit quelque peu le rassurer sur la suite des événements. L'acteur vient, en effet, de remporter un procès en diffamation qui l'opposait à Robert Randolph, auteur d'un livre intitulé «You'll Never Spa In This Town Again» et d'un article sur le site Gawker présentant Travolta comme un habitué des saunas destinés aux homosexuels.

Lors de la parution de l'article sur Gawker, en 2010, John Travolta et son avocat avaient écrit une lettre dénonçant les propos de Randolph comme mensongers et décrivant le journaliste-écrivain comme une personne ayant des problèmes psychologiques. «Il doit souffrir d'une lésion cérébrale. Il a dû passer dans un hôpital psychiatrique pour écrire de telles absurdités», pouvait-on lire dans la lettre.

Deux ans plus tard, lors de la sortie de son livre, Robert Randolph a saisi la justice, accusant Travolta et son avocat de diffamation et affirmant que les déclarations des deux hommes avaient eu un impact négatif sur les ventes de son livre. Le juge en charge de l'affaire a donné raison à l'acteur et à son avocat le 27 septembre, estimant que le courrier qu'ils avaient écrit relevait du Premier Amendement de la Constitution des Etats-Unis et donc de la liberté d'expression.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!