Trente arrestations et des dizaines de bagarres à Bâle

Actualisé

Trente arrestations et des dizaines de bagarres à Bâle

La police bâloise a arrêté environ trente personnes samedi soir après la défaite de l'équipe des Pays-Bas face à la Russie lors du match de quart de finale de l'EURO 2008. Des dizaines de bagarres se sont produites dans toute la ville.

Aux habituelles altercations du samedi soir s'est mêlée la frustration consécutive à la défaite de la formation orange, a indiqué dans la nuit de samedi à dimanche un porte-parole du département cantonal de la sécurité, interrogé par l'ATS.

Les bagarres ont opposé des Néerlandais à des Russes, à des Suisses et même à des Néerlandais, ainsi que des Suisses à des Suisses, a précisé le porte-parole. La police a déployé tous les hommes dont elle disposait.

Chaleur et alcool

Quant aux secouristes, ils ont dispensé des soins médicaux à 800 personnes, dont 65 ont dû être hospitalisées. La plupart d'entre elles souffraient de la chaleur, de l'alcool ou d'une combinaison des deux.

Certains problèmes cardio-vasculaires ont mis des vies en danger, précise le département bâlois de la sécurité dans un communiqué. Les secouristes ont aussi soigné des blessures graves causées par des coupures.

Par ailleurs, des centaines de Hollandais ont sauté dans le Rhin depuis les ponts pour se rafraîchir, sous l'oeil des secouristes. Il n'y a pas eu de blessés, souligne le communiqué qui rappelle que cette activité dangereuse reste interdite.

Pacifique

De manière générale, l'événement que représentait le match de quart de finale de l'EURO 2008 dans la cité rhénane s'est déroulé de manière pacifique, estiment les autorités bâloises.

Entre 150 000 et 180 000 personnes, pour la plupart des supporters de la Hollande, étaient venues faire la fête dans les rues de la ville. Les fans russes étaient environ 10 000.

A Zurich, deux personnes ont été arrêtées dans la fanzone. Elles avaient lancé un engin pyrotechnique en plein milieu de la foule peu avant la fin du temps réglementaire, a indiqué la police. (ats)

Russie-Pays-Bas bis

Les Néerlandais seraient-ils masochistes ? Ou alors revanchards... Eliminés par la Russie samedi en quarts de finale de l'EURO 2008, les Oranje disputeront leur prochain match amical, le 20 août, à Moscou face à ces même Russes. Leur compatriote Guus Hiddink, sélectionneur de la Russie, n'a pas fini de les faire souffrir.

Ton opinion