Actualisé 12.03.2007 à 23:28

«Trente millions d'amis» au paradis des pires matous

L'association neuchâteloise SOS Chats sera la vedette de l'émission amie des bêtes sur FR3.

«On récupère des chats que personne ne veut plus, même la SPA.» Dans une ferme de 800 m2, près de la commune de Noiraigue, Tomi Tomek s'occupe avec Elisabeth Djordjevic de 250 chats. Tous jugés irrécupérables, après avoir été battus, brulés, empoisonnés, un peu partout dans le monde. L'association SOS Chats est unique en Europe. La fameuse émission «Trente millions d'amis» va consacrer un reportage à ce paradis pour chats, jeudi 22 mars. Présenté par Arielle Dombasle, le docu rendra aussi compte du combat de l'association contre le massacre des chats et des chiens en Asie et en Ukraine pour vendre leur fourrure. «On tue des milliers de chats errants en Chine,» se désole Tomi Tomek. «On vend même en Suisse alemande des couvertures en peau de chat soit disant contre les rhumanistes.» En août prochain, Tomi et Elisabeth devraient remettre une pétition à l'ambassadeur de Chine en Suisse. Celui-ci avait d'abord refusé tout dialogue. En apprenant que SOS Chats collaborait avec la Fondation Brigitte Bardot, le diplomate s'est montré plus ouvert. Ne recevant aucun subside publique, l'association compte sur l'appui financier de ses quelque 2000 membres par année. Pour 2007, il lui manque 400 membres pour tenir le coup. Les particuliers peuvent aussi parainer les matous de Noiraigue. Parmi les marraines de luxe, figurent Emilie Boiron, et Lauriane Gilliéron, Miss Suisse 2006.

Laurent Asséo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!