Vevey (VD): Trentenaire blanchi d'une accusation de viol
Actualisé

Vevey (VD)Trentenaire blanchi d'une accusation de viol

Mis en cause par une ancienne collègue, un trentenaire, qui a toujours nié les faits, a accueilli avec soulagement son acquittement, mardi.

par
Christian Humbert
Keystone

Son honneur est retrouvé: un ouvrier trentenaire, marié et père de famille, a été acquitté mardi des accusations de viol portées par une ex-collègue. Le procureur Hervé Nicod, saisi de la plainte de la jeune femme de 24 ans, déposée après qu'elle-même était accusée de vouloir soutirer 10'000 francs au prévenu, avait classé ce dossier, faute d'éléments probants.

Mais, après un recours, le Tribunal cantonal l'avait obligé à enquêter plus à fond. Résultat: des frais supplémentaires qui seront mis à la charge des contribuables, dont 17'000 francs pour les seuls avocats de la plaignante et du prévenu.

«Incohérences» de la victime

Les juges de Vevey se sont donc ralliés aux conclusions du procureur, qui avait renoncé à requérir et demandé l'acquittement d'Yvan*. Car, dans ce dossier, seule l'interruption de grossesse, intervenue en octobre 2014, était un fait. Tout le reste n'a pas pu être démontré en raison des «incohérences dans les déclarations de la présumée victime».

Le Tribunal s'est par exemple étonné que la femme, qui disait avoir peur de son tourmenteur, ait accepté plusieurs rendez-vous avec lui. Elle a pris place dans la voiture d'Yvan malgré qu'il «avait bu», toujours selon elle.

Or, si Yvan «la courtisait», aucun témoin n'a parlé de harcèlement. Les deux ouvriers ont d'ailleurs continué de travailler ensemble plusieurs mois après le prétendu viol.

Casier judiciaire vierge

Ce serait au cours d'un ultime rendez-vous, en septembre 2014 – date où Yvan conteste avoir vu la plaignante – que la femme se serait réveillée au matin, tout habillée au volant sa voiture, avec des douleurs au bas ventre. Elle n'a pas convaincu les juges et n'a pas pu prouver la culpabilité du prévenu, très soulagé par son acquittement.

Ce dernier, qui n'a jamais varié dans ses déclarations, n'a pas passé un seul jour en détention. Et son casier judiciaire suisse était vierge.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion