Actualisé 11.04.2011 à 17:42

JaponTrésors mis au jour grâce au tsunami

Le séisme meurtrier du mois dernier a dévoilé de nombreux coffre-forts qui se trouvaient dans les maisons emportées par les vagues. Mais retrouver leur propriétaire s'avère très difficile.

par
atk

Le garage de la préfecture de police de la ville japonaise d'Ofunato n'accueille pas que des voitures. Il abrite depuis quelques temps une multitude de coffres-forts en métal, mis à jour par le tsunami survenu après le séisme du mois dernier dans la région.

En effet, beaucoup de Japonais, surtout les plus âgés, gardent leur argent à la maison et pas sur un compte bancaire. Ceci pour diverses raisons: certains considèrent que cette technique est la plus sûre, d'autres ne sont pas intéressés par les faibles taux d'intérêts proposés par les banques. «Des équipes spéciales récoltent les objets de valeur des détritus le long de plusieurs centaines de kilomètres de côte. Identifier leurs propriétaires est très difficile, mais quasiment impossible quand il s'agit de trésors cachés dans des enveloppes, des sacs, des boîtes ou des meubles», explique Noriyoshi Goto, le directeur financier de la police de la ville. Jusqu'à présent, les autorités n'auraient retourné à leurs propriétaires légitimes que 15% du total des objets de valeur retrouvés.

D'après un rapport de la Banque Nationale écrit en 2008 quelque 10'000 coupures de yens ne sont plus en circulation dans le pays. Ce qui correspond à une valeur d'environ 30 trilliards de yens ou 322 milliards de francs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!