Actualisé 01.03.2009 à 21:08

AutricheTriomphe du parti de Haider en Carinthie, recul social-démocrate

L'extrême-droite autrichienne a progressé aux élections régionales de dimanche.

Quatre mois après le décès de son chef charismatique Jörg Haider, le BZÖ a triomphé dans son fief de Carinthie, alors que le FPÖ progresse à Salzbourg. Les sociaux-démocrates (SPÖ), eux, reculent.

Selon les projections diffusées par la télévision nationale ORF, l'Alliance pour l'avenir de l'Autriche (BZÖ) est crédité de 45% des voix en Carinthie, soit plus que lors de la dernière campagne menée par M.#Haider en 2004. Alors à la tête du FPÖ, dont le BZÖ a fait scission en 2005, le défunt gouverneur avait remporté 42,4% des suffrages.

Le SPÖ, partenaire dans le gouvernement régional sortant, a quant à lui été largement distancé. Toujours selon les projections, le SPÖ n'a recueilli que 28,8% des voix, une chute de près de dix points environ par rapport à 2004.

«Irrationnalité»

Les derniers sondages annonçaient pourtant un résultat serré entre le BZÖ et le SPÖ. «Il y a eu beaucoup d'irrationnalité qu'on ne peut pas expliquer», a affirmé, déçu, le chef de file social-démocrate de Carinthie, Reinhart Rohr.

Les conservateurs de l'ÖVP améliorent quant à eux de cinq points leur score de 2004, à 16,7%. En revanche, l'autre parti d'extrême droite FPÖ et les écologistes ne sont pas certains de dépasser la barre des 5% nécessaires pour être représentés au parlement de Klagenfurt.

Scrutin crucial pour le BZÖ

Le BZÖ jouait sa survie dans ce scrutin en Carinthie, l'unique Land dans lequel il est bien implanté. «S'ils terminent deuxième, ils se feront rapidement absorber par le FPÖ à qui ils prennent des voix», avait ainsi estimé le rédacteur en chef de l'hebdommadaire Format Peter Pelinka.

Pour tenter de conserver dans le giron du parti cette province rurale, le candidat du BZÖ, le gouverneur Gerhard Dörfler, s'est posé en héritier de Jörg Haider, décédé dans un accident de voiture en octobre.

Ses concurrents en ont profité pour épingler le coût des mesures populistes de son prédécesseur. Sous Haider, l'endettement de la région, qui compte 560'000 habitants, a été porté à deux milliards d'euros. Avec un taux de chômage (12,1%) largement supérieur à la moyenne nationale (3,9% en décembre), l'emploi a aussi été un thème principal de la campagne.

Poussée du FPÖ à Salzbourg

Un autre scrutin régional avait lieu dimanche à Salzbourg. Le SPÖ a perdu six points, à 39,4% des voix, mais est parvenu à conserver sa première place devant l'ÖVP, son partenaire de grande-coalition (36,5%, moins 1,4 point), selon les estimations de l'institut Sora.

Ce recul a été exploité par le FPÖ. Le parti d'extrême-droite gagne 4,4 points, à 13,1%, alors que les Verts se maintiennent, avec 7,3% des suffrages (-0,7 point). A l'inverse de la Carinthie, le BZÖ ne parvient pas à entrer au parlement régional. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!