Actualisé 27.08.2011 à 06:19

AthlétismeTriplé historique à Daegu

Les Kényanes ont fêté un triplé historique sur marathon à Daegu en ouverture des Championnats du monde. Edna Kiplagat s'est imposée après s'être relevée d'une chute à un ravitaillement.

Le temps de la gagnante, 2h28'43, est un des lents enregistrés en treize éditions, un signe du climat éprouvant que les athlètes ont dû affronter (chaleur, 80 % d'humidité). Des jets avaient été répartis tout au long du parcours, et les coureuses ont pris soin de ne rater aucun ravitaillement.

C'est du reste en voulant saisir une bouteille d'eau, après le 35e km, que la future gagnante s'est accrochée avec sa compatriote Susan Cherop et a chuté. Cherop lui a tendu la main, et les deux femmes sont reparties de plus belle, Kiplagat l'emportant finalement devant Priscah Jeptoo et Cherop.

Les Kényanes se sont détachées du peloton entre le 30e et le 35e km, en compagnie de l'Ethiopienne Aberu Kebede. Ce fut une course par élimination, remportée au prix d'une accélération progressive par Kiplagat, qui couronne son arrivée parmi l'élite depuis l'an dernier. Cette caporale de la police kényane, âgée de 31 ans, s'était imposée en 2010 aux marathons de New York et Los Angeles et avait pris la 3e place à Londres en avril dernier.

Une première

C'est la première fois, toutes disciplines de l'athlétisme confondues, que les Kényanes réalisent un triplé aux Mondiaux. Leur irruption au sommet de la discipline date de 2003, avec le premier titre mondiale de Catherine Ndereba à Paris.

Trois Suissesses avaient réalisé les minima pour cette épreuve, mais aucune n'était au départ. Magali Di Marco est dans l'attente d'un heureux événement, tandis que Maya Neuenschwander et Patricia Morceli ont estimé qu'une participation aux Mondiaux ne leur laisserait plus assez de temps pour tenter de se qualifier ensuite pour les JO de Londres, sachant qu'elles n'avaient guère de chance d'obtenir les minima dans la moiteur de Daegu.

(si)

Le flop

Le perchiste australien Steven Hooker, champion olympique et du monde, a fait un flop .

Hooker, 29 ans, n'a pu fanchir une barre à 5,50 m. Evidemment déçu, le capitaine d'équipe n'était pas plus surpris que ça.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!