Actualisé 27.08.2011 à 09:09

LibyeTripoli est calme samedi matin

La capitale libyenne Tripoli était calme samedi matin après une nuit émaillée d'explosions isolées et de rafales d'armes automatiques dans différents quartiers de la ville.

A la suite de combats intenses ces derniers jours dans certains quartiers, qui ont vu les rebelles prendre largement l'avantage, les combattants du régime semblent avoir opté depuis vendredi pour une stratégie de harcèlement, frappant çà et là en petits groupes pour maintenir la tension avant de se retirer.

«Nous ne savons pas où les hommes de Kadhafi se cachent», a admis un chef de groupe rebelle, Abdelhamid Agleou.

Les rebelles tiennent 95% de la ville

Vendredi soir, le chef des opérations militaires des rebelles à Tripoli, Abdel Najib Mlegta, avait assuré que ses forces contrôlaient 95% de la ville après la prise mardi par les rebelles du QG du dirigeant en fuite Mouammar Kadhafi dans le quartier de Bab al-Aziziya.

Il avait précisé que des poches de résistance loyalistes étaient toujours signalées dans le quartier d'Abou Salim, théâtre de violents combats cette semaine et réputé être majoritairement pro-Kadhafi, ainsi que dans le quartier de Salaheddine.

L'aéroport, tenu par les rebelles, est également un point de fixation, sporadiquement visé par les pro-Kadhafi à coups d'armes légères et lourdes. (afp)

La Grande-Bretagne débloque 3,4 millions d'euros d'aide humanitaire

Londres a débloqué 3,4 millions d'euros (4,9 millions de dollars) d'aide humanitaire pour la Libye, qui seront utilisés pour fournir une aide médicale à 5.000 blessés et nourrir près de 700.000 personnes, a annoncé samedi le ministère britannique de l'Aide au développement.

Cet argent «va aider pour les services de base, en particulier fournir de la nourriture à un peu moins de 700.000 personnes mais aussi apporter un fort soutien médical à 5.000 blessés», a expliqué le ministre de l'Aide au développement, Andrew Mitchell.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!