Actualisé

GenèveTriste mélodie en sous-sol

Des cambriolages en rafale ont été commis dans les caves d'un immeuble de Champel. Le mode opératoire montrerait que ces vols ont été perpétrés par les mêmes individus.

par
David Ramseyer

«Quel choc: il n'y avait plus de porte quand je suis arrivée devant ma cave!», s'exclame cette habitante de l'avenue Calas. Comme elle, de nombreux locataires des n° 14 et 18 ont découvert que le sous-sol de leur immeuble avait été visité par des voleurs, dans la nuit de mercredi à jeudi. «Un voisin a laissé un mot dans l'ascenseur et à l'entrée, disant qu'il fallait immédiatement aller vérifier si on avait été dévalisé», raconte-t-elle.

Une vingtaine de caves ont été cambriolées, confirme la police cantonale. «A priori par les mêmes individus, précise son porte-parole Sylvain Guillaume-Gentil. Le mode opératoire est identique: les portes ont été dévissées et sorties de leurs gonds.» Dans certains cas, les malfrats n'ont eu qu'à cisailler des cadenas. Selon les forces de l'ordre, les accès aux caves n'étaient pas tous parfaitement sécurisés.

Plusieurs plaintes ont déjà été enregistrées, d'autres pourraient encore être déposées. Pour l'heure, impossible de dresser un bilan précis de ces vols. Une victime a exprimé son soulagement auprès de ses voisins et des forces de l'ordre. Dans son sous-sol cambriolé, elle conservait plusieurs grands millésimes: les malfrats n'y ont pas touché.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!