Inde: Trois bombes font au moins cinq morts
Actualisé

IndeTrois bombes font au moins cinq morts

Au moins cinq personnes ont été tuées et 50 autres blessées jeudi dans une série d'explosions à Guwahati, dans l'Etat d'Assam au nord-est de l'Inde, a-t-on appris de sources policières.

Un groupe séparatiste a été accusé d'être responable de ces attaques.

Deux des explosions se sont produites sur des marchés bondés et une troisième au bord d'une route à Guwahati, la plus grande ville de l'Etat d'Assam, selon la police. Aucun des multiples groupements ethniques et d'insurgés de la région n'a revendiqué dans l'immédiat la responsabilité de ces explosions.

Le chef de la police de Guwahati, G. P. Singh, a souligné que les explosions avaient été provoquées par des engins de fabrication artisanale probablement posés, selon lui, par la guérilla du Front uni de libération de l'Assam (ULFA, en lutte armée depuis 1979 pour l'indépendance de l'Etat d'Assam). L'ULFA est considérée comme une organisation terroriste par New Delhi.

Les explosions se sont produites alors que le ministre indien de l'Intérieur, Palaniappan Chidambaram, était en visite à Guwahati pour contrôler la sécurité dans cette zone qui a souvent été le théâtre de violences. Selon la police, les bombes placées sur les marchés étaient fixées sur des bicyclettes tandis que la troisième avait été placée dans une poubelle.

Ces vingt dernières années, plus de 10 000 personnes ont péri dans des affrontements ou attentats dans l'Etat d'Assam, très connu pour la production de thé, de bois précieux et ses réserves en pétrole.

En octobre 2007, 71 personnes avaient perdu la vie et des dizaines avaient été blessées par l'explosion de bombes dans plusieurs villes de l'Assam. Le gouvernement avait incriminé la guérilla de l'ULFA qui avait pour sa part démenti. Un groupement se présentant comme la «Force de sécurité islamique-Moudjahidines indiens» avait revendiqué ces attentats.

(ats)

Ton opinion