Hongrie: Trois cents migrants s'évadent d'un camp
Actualisé

HongrieTrois cents migrants s'évadent d'un camp

La Hongrie a provisoirement et partiellement fermé vendredi le poste-frontière autoroutier de Röszke après l'évasion de quelque 300 migrants d'un camp de premier accueil.

1 / 224
12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

AFP/Philippe Huguen
Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

AFP/Philippe Huguen
24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

AFP/Louisa Gouliamaki

Environ 300 migrants se sont évadés vendredi matin d'un camp hongrois de premier accueil situé près de la frontière serbe à Röszke, a annoncé la police, poussant la Hongrie à fermer provisoirement et partiellement ce poste-frontière autoroutier.

«Selon des estimations, 300 immigrants illégaux ont franchi la clôture du centre de rassemblement de migrants de Röszke à 11h30 (09h30 GMT), en deux vagues, et ont couru vers l'autoroute M5», a indiqué la police dans un communiqué, soulignant que «des mesures pour leur interpellation ont été prises». Cette évasion a poussé les autorités à fermer partiellement le poste-frontière.

«Afin d'éviter des accidents, la police a provisoirement fermé le poste-frontière autoroutier de Röszke pour le trafic rentrant», a-t-elle indiqué dans un communiqué, soulignant qu'un itinéraire bis avait été mis en place.

Rame bloquée à Bicske

Le camp de Röszke rassemble environ 1500 migrants, interpellés dans leur grande majorité après leur passage de la frontière serbo-hongroise, l'un des principaux axes de transit en Europe centrale. Les migrants y sont accueillis le temps d'être immatriculés, avant d'être redirigés vers d'autres structures.

Cette évasion intervient dans un contexte tendu en Hongrie, où un nombre croissant de migrants cherchent à échapper aux forces de l'ordre afin de ne pas compromettre leurs chances d'obtenir l'asile en Allemagne.

Des milliers de migrants restaient dans l'attente de trains pour l'ouest de l'Europe vendredi matin en gare de Budapest, et environ 500 refusaient de quitter leur rame bloquée à Bicske, près de la capitale hongroise, ont constaté des journalistes de l'AFP et des médias hongrois.

(afp)

Ton opinion