Affaire Fritzel: Trois des enfants du père incestueux vont reprendre l'école
Actualisé

Affaire FritzelTrois des enfants du père incestueux vont reprendre l'école

Trois des enfants nés des relations incestueuses imposées par un Autrichien à sa fille séquestrée pendant 24 ans à Amstetten s'apprêtent à effectuer leur rentrée scolaire.

La famille vit toujours en milieu protégé.

«La rentrée est imminente, comme pour des milliers de familles en Autriche», a indiqué au quotidien Kurier le responsable de la sécurité de la famille à la clinique pyschiatrique d'Amstetten-Mauer, où les victimes sont suivies par des spécialistes.

Il a précisé que cette rentrée s'effectuerait dans des conditions de protection renforcées afin d'éviter qu'ils ne soient harcelés par les paparazzi. L'école reprend la semaine prochaine en Autriche.

Les enfants concernés sont ceux qui avaient été adoptés par le père criminel et sa femme et avaient pu mener une scolarité normale jusqu'à la découverte fin avril de la séquestration dans la cave de la maison familiale de leur mère, 42 ans, et de trois de leur frères et soeur également nés de l'inceste.

Souhait des enfants

Leur futur lieu de scolarisation n'a pas été précisé mais les responsables des anciens établissements scolaires des trois enfants à Amstetten ont indiqué se préparer à les accueillir. Les trois enfants, âgées de 12, 14 et 15 ans, avaient indiqué quelques semaines après leur admission à la clinique que leurs camarades de classe leur manquaient et qu'ils souhaitaient reprendre l'école.

Maria Hosa, directrice d'une école privée d'Amstetten, a révélé au Kurier que la fille de 15 ans avait recommencé à fréquenter son établissement dès le mois de juin et avait terminé son année scolaire avec un bon bulletin.

Cours privés

Les six enfants de l'inceste sont hébergés sous haute protection à la clinique d'Amstetten-Mauer avec leur mère et leur grand-mère. Les enfants de 18 et 19 ans qui n'avaient jamais quitté la cave bénéficieront de cours privés, a précisé leur avocat, Christoph Herbst.

Le parquet a indiqué être en train de boucler l'acte d'accusation et tabler sur une ouverture du procès du père abuseur âgé de 73 ans avant la fin de l'année. (ats)

Ton opinion