Israël: Trois écoles religieuses taxées de racisme
Actualisé

IsraëlTrois écoles religieuses taxées de racisme

Trois écoles orthodoxes juives de Petah Tikva, près de Tel-Aviv, ont refusé d'intégrer des élèves noirs d'origine éthiopienne et ont été menacées de ne plus recevoir de subventions publiques.

«Si ces écoles refusent de mettre fin à ces discriminations, elles s'exposent à des sanctions financières et à l'annulation de la reconnaissance des diplômes qu'elles délivrent», a affirmé à la radio publique le directeur général du ministère de l'Education Shimshon Shoshani.

«Le ministère a convoqué les dirigeants de ces écoles ainsi que les représentants des parents d'élèves pour tenter de les convaincre de changer d'attitude», a ajouté le directeur général.

Les écoles incriminées, bien qu'elles soient privées, reçoivent d'importantes subventions de la part du ministère de l'Education et de la municipalité de Petah Tikva.

«Nous ne permettrons pas des provocations racistes que l'on tente de dissimuler en avançant divers prétextes», a de son côté commenté le ministre de l'Education, Gidéon Saar, cité par le quotidien Haaretz.

Les juifs d'Ethiopie ont vécu séparés pendant des siècles des autres communautés juives. Le rabbinat israélien a tardivement reconnu leur judéité et deux ponts aériens, en 1984 et 1991, ont permis l'émigration de 80.000 d'entre eux en Israël.

Les juifs éthiopiens ont dû franchir un énorme fossé culturel et ont connu une intégration difficile dans la société israélienne, en dépit d'une aide massive du gouvernement. (afp)

Ton opinion