Actualisé 06.09.2012 à 05:26

Colombie

Trois guérilleros des Farc, dont un chef, tués

Au moins trois guérilleros des Farc, dont un proche de leur chef suprême Rodrigo Londoño alias «Timochenko», ont été tués mercredi lors d'un bombardement militaire dans le nord de la Colombie.

Connu sous le nom de guerre de Daniel Garcia, l'un des rebelles abattus, était «le bras droit de Timochenko » et participait à sa «structure de sécurité», a affirmé M. Pinzon lors d'une conférence de presse à Bogota.

L'armée de l'air colombienne a effectué ce bombardement sur l'un des camps de la rébellion marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), situé dans le département de Nord de Santander, à la frontière avec le Venezuela.

Cette action militaire survient après que le gouvernement colombien et la guérilla ont conclu, sans déclarer de cessez-le feu, un accord visant à ouvrir des négociations de paix, qui se dérouleront à partir d'octobre en Norvège puis à Cuba.

Fondées il y a 48 ans après une insurrection paysanne, les Farc comptent encore environ 9.000 combattants, essentiellement repliés dans les régions rurales de la Colombie.

Selon le ministre de la Défense, d'autres guérilleros ont pu être tués à la suite du bombardement qui a entraîné un glissement de terrain. Des armes, des explosifs et des radios servant à la communication des rebelles ont aussi été saisis lors de cette opération. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!