Actualisé 24.02.2009 à 18:28

genève

Trois jours de délire et de diversité musicale

Pour sa treizième édition, le Festival des Traverses musicales se veut éclectique et percutant.

de
Natacha Galan

Alors que le Festival des Traverses aurait dû décoller, grâce à un jour supplémentaire, il est confronté au désistement de sa tête d'affiche du vendredi. En effet un des musiciens de Second Sex a été victime d'un accident. Qu'à cela ne tienne: les organisateurs ont décidé de maintenir cette soirée en la rebaptisant «Geneva Rock Night». C'est Motherkingdom qui remplacera Second Sex sur scène.

Et, avant les Genevois, on aura pu écouter le savant mélange de poésies sur des rythmiques façon Zeppelin du groupe Mansis, qui sera suivi de The Aminen. Pour cette soirée, une entrée symbolique de 5 fr. sera demandée aux spectateurs. Quant aux billets déjà vendus en prélocation, ils seront remboursés (uniquement à la Fnac).

Le samedi sera consacré à la pop. Outre l'incontournable collectif genevois Stevans (qui y présentera en exclusivité son prochain album), le public retrouvera, en tête d'affiche, Infadels, un groupe phare de la scène electro-pop britannique, ainsi que Yelin et son disco-rock.

Et la soirée de plus, celle qui ouvrira jeudi le Festival des Traverses? Elle bénéficie d'une excellente programmation reggae et roots. Précédé de Mosquito, on retrouvera Pep's, un artiste multi-instrumentiste qui allie la finesse des vers à la puissance du groove sur des rythmes roots. La soirée s'achèvera sur les vibes rasta de Sebastian Sturm, qui sera également au Caprices Festival en avril.

Pâquis, salle La Traverse, de jeudi à samedi, 20h30.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!