Trois militaires libanais et un soldat israélien tués au Liban Sud
Actualisé

Trois militaires libanais et un soldat israélien tués au Liban Sud

Trois militaires libanais ont été tués mercredi au Liban sud alors qu'ils désamorçaient une bombe israélienne, a annoncé un porte-parole de l'armée.

Un soldat israélien a quant à lui été victime d'une mine.

«Les trois artificiers ont été tués lorqu'ils essayaient de désactiver une bombe à sous-munitions israélienne complexe aux abords du village de Tebnine», a précisé le porte-parole sous le couvert de l'anonymat. Ces nouvelles victimes portent à 44 le nombre de militaires libanais morts depuis le 12 juillet.

Un porte-parole de l'armée israélienne a de son côté affirmé qu'un soldat israélien avait été tué et trois autres blessés, dont un grièvement, par l'explosion d'une mine «alors qu'ils rentraient d'une opération au Liban sud».

Le porte-parole s'est refusé à donner plus de précisions sur la nature de l'opération mais a souligné que l'unité «est entrée par erreur dans un champ de mines posées par l'armée israélienne au Liban sud à proximité de la frontière israélienne». Ces mines visent à «empêcher des terroristes armés de s'approcher de la frontière», a-t-il expliqué.

L'incident s'est produit à l'ouest du kibboutz (village collectiviste) Yiftah, un secteur proche de la région dite du «doigt de la Galilée», selon les médias israéliens.

(ats)

Ton opinion