Bolivie: Trois mineurs inculpés du meurtre du vice-ministre
Actualisé

BolivieTrois mineurs inculpés du meurtre du vice-ministre

Rodolfo Illanes avait été battu à mort jeudi en marge d'une greve des mineurs réclamant un changement de législation.

Le cercueil du ministre adjoint a été accueilli au palais présidentielle le 26 août 2016. (Image d'illustration)

Le cercueil du ministre adjoint a été accueilli au palais présidentielle le 26 août 2016. (Image d'illustration)

photo: AFP

La justice bolivienne a inculpé trois personnes du meurtre du ministre adjoint de l'intérieur, Rodolfo Illanes. Le responsable avait été battu à mort jeudi après avoir été enlevé par des mineurs en grève réclamant un changement de législation.

Le meurtre de Rodolfo Illanes a suscité la stupeur en Bolivie. Le président Evo Morales a dénoncé les manifestations comme une «conspiration politique» contre son gouvernement, et accuse l'opposition de droite d'en être complice.

Trois mineurs, et notamment le président de la fédération nationale des coopératives minières de Bolivie, qui avait organisé les manifestations et blocages routiers, sont mis en cause par le parquet bolivien dans le meurtre du ministre adjoint.

Audience cette semaine

Le responsable a été inculpé pour meurtre, vol à main armée, organisation criminelle, possession d'armes et pour avoir attaqué des membres de la sécurité publique. Une audience se tiendra cette semaine.

La semaine dernière, la fédération a organisé le blocage d'une autoroute reliant la capitale, La Paz, à Oruro, à 225 km au sud-est. Au moins deux mineurs ont été tués et 17 policiers blessés lors d'échauffourées pendant les manifestations dans lesquelles M. Illanes tentait d'engager le dialogue, selon le gouvernement. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion