Trois morts suite à une mini-tornade en France
Actualisé

Trois morts suite à une mini-tornade en France

Quatre communes du Nord de la France ont été balayées dans la nuit de dimanche à lundi par une mini-tornade qui a fait trois morts et 13 blessés.

Entre 22h00 et minuit dimanche, les quatre communes de Hautmont, Maubeuge, Neuf-Mesnil et Boussières-sur-Sambre ont été frappées par une mini-tornade extrêmement circonscrite, alors que le département compte 652 communes.

La commune la plus touchée est Hautmont où 40 maisons ont été endommagées et où certaines se sont effondrées. Une première femme a été retrouvée morte dans les décombres de sa maison puis après avoir travaillé toute la nuit, les secours ont retiré le corps sans vie d'un homme des décombres de sa maison avant de retrouver son épouse également décédée. Selon la préfecture qui ne donne pas son identité, cet homme était l'un des adjoints au maire de Hautmont.

Le plan blanc a été déclenché, ce qui signifie l'intervention du SAMU, 186 pompiers étaient mobilisés ainsi que 50 fonctionnaires de police. Les services du Conseil général étaient en train de dégager les voiries et EDF s'occupait de rétablir les réseaux électriques.

Un millier de foyers étaient privés d'électricité sur l'ensemble des quatre communes ainsi que dans celle de Mecquignies où une dizaine de personnes ont dû être relogées chez des proches tandis qu'une petite dizaine ont été hébergées au Centre culturel d'Hautmont. (ap)

Un septuagénaire se suicide

Un homme de 76 ans, dont la maison a été détruite par une tornade dans le nord de la France dans la nuit de dimanche à lundi, s'est suicidé lundi matin, a annoncé la préfecture.

Le septuagénaire s'est donné la mort avec une arme à feu à Hautmont, une ville de 16.000 habitants en partie dévastée par une tornade qui a fait trois morts et neuf blessés.

Les sapeurs-pompiers poursuivaient à la mi-journée de fouiller les décombres des dizaines de maisons détruites.

Un couple et une femme âgée sont morts dans l'effondrement de leurs maisons et neuf personnes ont été blessées, selon un bilan qui restait provisoire lundi à la mi-journée.

La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie devait se rendre sur place dans la journée.

Ton opinion