Actualisé 05.05.2014 à 17:17

NigeriaTrois Néerlandais enlevés dans le sud pétrolifère

Trois ressortissants néerlandais ont été enlevés dans le sud pétrolifère du Nigeria. Ils se rendaient dans un hôpital construit par le géant pétrolier américain Chevron pour une inspection, a déclaré l'armée lundi.

Le porte-parole de l'armée, Mustapha Anka confirme l'enlèvement dimanche de trois «expatriés» dans le Delta du Niger. «Ils étaient des Pays-Bas, il s'agit de deux hommes et d'une femme» a-t-il précisé.

«Ils allaient inspecter un hôpital construit par Chevron avec une ONG. Ils n'avaient pas d'escorte», a-t-il ajouté. Le groupe a été enlevé entre 14h (15h00 en Suisse) et 16h dimanche, selon M. Anka.

A cause des risques d'enlèvements dans cette région, les employés du secteur pétrolier sont toujours accompagnés d'une escorte armée pour se déplacer, ce qui n'est pas le cas des journalistes et des employés de la société civile notamment.

Les trois Néerlandais identifiés

La porte-parole du ministère néerlandais des Affaires étrangères, Joanne Doornewaard, a également confirmé que les trois étrangers enlevés étaient néerlandais.

Judith Oosting de l'imprimerie néerlandaise Gerrits&Leffers a affirmé à l'AFP que deux des trois otages, un homme et une femme, comptaient parmi leurs employés. Ils étaient au Nigeria pour travailler avec un militant pacifiste de cette région sur un projet de magazine sur le pays.

La chaîne néerlandaise NOS a identifié le troisième otage comme étant un réalisateur de documentaires.

La majorité des expatriés kidnappés dans cette région instable a été relâchée après le versement d'une rançon. Dans ce cas, aucun contact n'a encore été établi avec les ravisseurs, a affirmé Mustapha Ank.

«Des informations indiquent qu'ils ont été emmenés dans une forêt du même secteur (Ekeremor)» et les services de sécurité sont à leur recherche, a ajouté M. Anka. On ignore si ceux-ci réclament le paiement d'une rançon.

Cet enlèvement intervient au moment où le Nigeria s'apprête à accueillir à Abuja le «Forum économique pour l'Afrique». Des hommes d'affaires et des dirigeants mondiaux, dont le Premier ministre chinois Li Keqiang, sont attendus à ce sommet. Il doit se tenir de mercredi à vendredi.

Criminalité importante

Le Delta du Niger, qui abrite la plus importante industrie pétrolière d'Afrique avec une capacité de plus de deux millions de barils de brut par jour, a connu des années d'instabilité.

Les habitants de la région n'ont globalement pas bénéficié des énormes revenus de l'industrie du pétrole, gaspillés dans la corruption. Des fuites de brut très importantes ont, d'autre part, dévasté l'environnement.

Les violences ont diminué après un accord d'amnistie conclu en 2009 avec les rebelles actifs dans la région. Mais la criminalité reste importante, avec des vols massifs de brut et des enlèvements pour obtenir des rançons.

Le programme, qui comprend de grosses sommes d'argent réglées aux ex-militants, prend fin en 2015. Selon les experts, les violences pourraient reprendre si ce programme n'est pas renouvelé. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!