Argovie - Trois ouvriers devant les juges après la mort de 7000 poissons
Publié

ArgovieTrois ouvriers devant les juges après la mort de 7000 poissons

Une panne sur un chantier avait provoqué une hécatombe de truites, il y a six ans à Birmenstorf. Trois employés d’une firme de construction ont comparu jeudi devant la justice argovienne.

par
ofu
20min/SAC

Trois ouvriers ont dû se présenter devant le Tribunal de district de Baden (AG), jeudi. Ils étaient accusés d’avoir violé leur devoir de diligence, en 2015, alors qu’ils effectuaient des travaux d’assainissement sur un pont de Birmenstorf (AG). De l’eau issue du chantier avait en effet coulé dans les bassins d’un éleveur de poissons, situés juste au-dessous du chantier. En cause: une fuite au niveau d’un sol d’échafaudage.

L’eau des truites avait été polluée par des particules de ciment. Après la découverte de plusieurs poissons morts, le 17 août 2015, les autorités avaient décidé de fermer l’élevage. Pour finir, son propriétaire avait été obligé de tuer la totalité des truites, soit près de 7000, en les électrocutant.

Le Ministère public a requis des peines pécuniaires allant jusqu’à 21’000 francs pour les trois ouvriers, tout comme des amendes. La défense, elle, a demandé leur acquittement. Selon elle, il n’a jamais été prouvé de manière certaine que les bouts de ciment sont arrivés dans l’eau des poissons depuis le chantier. Le verdict sera rendu lundi.

Le propriétaire de l’élevage, Roman Hufschmid, a pu rouvrir son exploitation. «Les coûts s’élèvent à environ 600’000 francs. Et à cela s’ajoutent encore les frais liés au fait que nous étions fermés.» Son avocat a tenu à préciser que son client ne voulait en aucun cas ruiner les trois prévenus: «L’employeur des ouvriers devrait prendre à sa charge les peines pécuniaires via son assurance.»

Ton opinion