Cisjordanie: Trois Palestiniens tués par l'armée israélienne

Actualisé

CisjordanieTrois Palestiniens tués par l'armée israélienne

Un raid israélien dans un camp de réfugiés palestiniens près de Jérusalem s'est terminé de façon tragique à l'aube lundi avec la mort d'au moins trois individus.

Des soldats israéliens ont tué trois Palestiniens et blessé une vingtaine d'autres lundi durant des heurts dans le camp palestinien de Qalandiya, près de Jérusalem, ont indiqué à l'AFP des sources médicales et de sécurité palestiniennes.

Selon la police israélienne, les heurts ont eu lieu après l'arrivée dans le camp d'une unité de gardes frontières israéliens venue arrêter un Palestinien.

Trois Palestiniens ont été tués, selon les sources palestiniennes qui affirment que la vingtaine de blessés ont été touchés par des balles réelles.

Une porte-parole de la police israélienne a indiqué que les gardes frontières avaient utilisé des «moyens anti-émeutes» pour disperser quelque 1.500 Palestiniens qui leur jetaient des pierres, mais elle n' a pas évoqué de victime dans l'immédiat, ni confirmé l'utilisation de balles réelles.

«Tôt ce matin, une unité des gardes frontières a mené une opération dans la camp de Qalandiya pour arrêter un terroriste» et aussitôt après son arrestation, quelque 1.500 habitants du camp s'en sont pris aux soldats en leur jetant des pierres et des cocktails molotov et l'armée a riposté par des moyens anti-émeutes, a affirmé cette porte-parole Louba Samri.

Il y a eu des blessés transportés dans des hôpitaux palestiniens «mais nous ne pouvons dire s'il y a eu des morts dans l'autre camp», a-t-elle ajouté.

Trois gardes frontières ont été légèrement blessés par les jets de pierres, selon elle.

Les violences se sont accentuées en Cisjordanie en 2013. Les forces de sécurité israéliennes ont tué 13 Palestiniens depuis le début de l'année, principalement lors d'affrontements, contre trois sur la même période en 2012, selon des chiffres fournis par les Nations unies. (ats)

Ton opinion