20.11.2020 à 21:08

SuisseTrois porte-drapeaux de l’altruisme célébrés

Chaque année, la Fondation Sana décerne des prix à des personnes ou institutions qui se sont illustrées dans le domaine caritatif. Les trois lauréats de l’édition 2020 sont connus.

von
Abdoulaye Penda Ndiaye
Depuis 1984, l’association valaisanne SOS Adoption s’occupe de personnes en situation de handicap et d’adoption d’enfants. Elle vient d’être primée sur le plan national. 

Depuis 1984, l’association valaisanne SOS Adoption s’occupe de personnes en situation de handicap et d’adoption d’enfants. Elle vient d’être primée sur le plan national.

DR

Les lauréats du Prix Sana 2020 sont connus: il s’agit de la Genevoise Anne-Marie Struijk de Vessy, de la Montheysanne Mireille Udriot et le couple zurichois Regina et Jean-Harry-Rolf Etzensperger. Ils recevront chacun un montant de 10 000 francs suisses et une sculpture pour leur engagement caritatif.

Depuis dix ans, la Fondation Sana attribue ce prix à des personnes qui, par leurs actions et leur réconfort s'engagent, de manière désintéressée pour la santé des autres. La Fondation a indiqué vendredi qu’en raison de la pandémie, la fêté dédiée aux lauréats aura lieu en 2021.

Des soins palliatifs aux enfants handicapés

Anne-Marie Struijk (GE) s'engage en faveur de soins palliatifs axés sur les personnes et leurs besoins. En 2011, elle a mis en place «La Maison de Tara», structure de quatre lits dédiés aux soins palliatifs et qui forme chaque année entre 35 et 45 bénévoles aux soins palliatifs. «Au début, peu de gens croyaient vraiment à ce que nous faisions. Aujourd’hui, nous sommes devenus un partenaire du système de santé genevois. Et chez nous, les personnes en fin de vie sont reçues et accompagnées dans la dignité et la convivialité, selon leurs souhaits», a déclaré Anne-Marie Struijk à «20 minutes».

Mireille Udriot, la seconde lauréate, dirige l’association Emmanuel SOS Adoption qui place des enfants handicapés ou issus d'un milieu familial difficile dans des familles. Depuis 1984, 84 enfants ont ainsi trouvé un nouveau foyer. Parents de trois enfants, la Montheysanne et son mari ont adopté huit enfants et ont fait don de leur maison à l'association. Ce lieu accueille neuf personnes en situation de handicap qui sont suivies et accompagnées par dix professionnels. A quelques mois de son départ à la retraite, Mireille Udriot se dit «comblée par ce prix».
Parents de cinq enfants, les sociopédagogues Zurichois Jean-Harry-Rolf et Regina Etzensperger s’investissent en faveur de jeunes handicapés ou issus de familles socialement défavorisées ou qui vivent dans un milieu familial marqué par la violence domestique.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
63 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Hugo

21.11.2020 à 20:49

Bravo à ces personnes altruistes. C’est si rare de notre temps

Aider un geste important

21.11.2020 à 17:16

Je trouve que l'on devrait aider davantage les familles, les enfants, ici chez nous en Suisse 🇨🇭 Le mot altruisme résonne en moi comme une évidence, j'aime aider à ma manière les gens. Ça se perd de nos jours, alors quand il y en a qui sont récompensés, c'est qu'ils sont méritants.

nous sommes sauvés

21.11.2020 à 14:52

Comme 2ème vice-président, avec ses belles dents, le Grison Martin Candinas (PDC) devrait présider le Conseil national en 2023. J'espère que vous n'allez pas refuser sa proposition.