Réchauffement climatique: Trois quarts des poissons des rivières suisses sont menacés
Publié

Réchauffement climatiqueTrois quarts des poissons des rivières suisses sont menacés

La hausse des températures observées ces dernières années en Suisse menace trois quarts des variétés de poissons indigènes.

La perte d’oxygène de l’eau est fatale aux poissons.

La perte d’oxygène de l’eau est fatale aux poissons.

J.-P. Guinnard

Les ombres et les truites, poissons communs des rivières de Suisse, sont particulièrement menacés par la hausse des températures observées ces dernières années. Selon «20Minuten», les recherches menées dans le cadre du Projet Lac ont certes permis d’identifier 106 espèces de poissons dans le pays, mais elles arrivent aussi à la conclusion que nombre d’entre elles se portent mal.

Selon la Fédération suisse de pêche (FSP), plus des trois quarts des espèces sont déjà menacées, en voie d'extinction ou même déjà éteintes. Si, par le passé, l’épandage illégal de lisier était la cause principale de la mort des poissons en Suisse centrale, le réchauffement climatique est désormais un facteur supplémentaire. Ce sont surtout les poissons vivant dans les ruisseaux et les rivières qui sont en danger, en particulier les ombres et les truites.

La Reuss toujours moins fraîche

Si l’eau des cours d’eau atteint une température de 28 degrés, ils perdent environ deux tiers de leur concentration en oxygène, des conditions fatales pour les ombres et les truites. La température idéale pour ces deux espèces se situe entre 10 et 15 degrés. Selon un rapport de l'Office fédéral de l’environnement, 90% de la population d’ombres du Rhin, à Schaffhouse, est morte en quelques jours lors de la canicule de l’été 2018. Selon les mesures, la Reuss se réchauffe de plus en plus. Ces six dernières années, la rivière, généralement plutôt fraîche, a dépassé les 25 degrés à deux reprises durant les mois d’été.

Cette année, les récentes journées aux températures estivales du mois de mai ont déjà permis d’atteindre des valeurs records en de nombreux endroits. Et les météorologues s’attendent à d’autres records de chaleur cet été.

Manque «cruel» de pluie

Précipitations tombées depuis le 1er janvier comparé à la norme au 15 mai:

  • Lausanne-Pully: 195 l/m2 (norme: 350 mm)

  • Payerne: 151 l/m2 (norme: 250 mm)

  • Genève: 158 l/m2 (norme: 300 mm)

  • Sion: 81 l/m2 (norme: 190 mm)

  • Delémont: 172 l/m2 (norme: 270 mm)

  • Neuchâtel: 200 l/m2 (norme: 300 mm)

(jba/mgi)

Ton opinion

58 commentaires