Actualisé 08.12.2019 à 06:52

Bande de GazaIsraël réplique à des roquettes tirées de Gaza

Samedi, des roquettes ont été tirées par des Palestiniens vers Israël, qui a frappé des positions du Hamas en représailles.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

Des avions israéliens ont mené plusieurs frappes sur la bande de Gaza tôt dimanche matin, quelques heures après que trois roquettes eurent été tirées depuis l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

Les bombardements israéliens ont visé deux sites appartenant aux brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, dans le nord de Gaza, avec une autre série de frappes sur un autre site d'al-Qassam à l'ouest de Gaza, ont précisé des responsables du Hamas. Ils n'ont pas fait état de blessés.

L'armée israélienne a indiqué que des avions et hélicoptères avaient frappé «plusieurs cibles terroristes du Hamas à Gaza», ainsi qu'un «poste militaire appartenant à la force navale du Hamas dans le nord de la bande de Gaza». «L'Armée de défense d'Israël tient l'organisation terroriste Hamas pour responsable des événements qui se produisent dans la bande de Gaza et qui en émanent. Le Hamas supportera les conséquences des atteintes aux civils israéliens», a-t-elle ajouté.

Samedi soir tard, des activistes palestiniens dans la bande de Gaza avaient tiré trois roquettes sur le sud d'Israël. Les trois avaient été interceptées par le système de défense antimissiles israélien «Dôme de fer», a précisé l'armée israélienne, qui avait dans un premier temps indiqué que deux des trois projectiles seulement avaient été interceptés.

Trêve précaire

Le dernier tir de roquette depuis l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas remontait au 29 novembre. L'armée israélienne avait alors visé une position du Hamas dans la bande de Gaza, en riposte au tir d'une roquette contre le sud d'Israël. Des secouristes avaient traité trois personnes à Sdérot, blessées légèrement en cherchant à trouver refuge après que la sirène d'alerte a retenti dans cette ville proche de Gaza.

Le 12 novembre, l'armée israélienne avait tué dans une opération ciblée un haut commandant du Djihad islamique, un autre mouvement armé palestinien dans l'enclave palestinienne sous blocus israélien. En représailles, le Djihad islamique avait tiré environ 450 roquettes en deux jours vers Israël, dont un nombre important ont été interceptées par le système de défense antimissiles, selon l'armée qui avait répliqué en visant des cibles du Djihad islamique dans l'enclave.

Trente-six Palestiniens avaient été tués par les frappes de l'armée israélienne, tandis que les roquettes faisaient des blessés chez les Israéliens. Un cessez-le-feu précaire est entré en vigueur le 14 novembre. Israël a mené depuis 2008 trois guerres contre le Hamas, son ennemi juré, et des groupes armés alliés dans Gaza. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!