Commémoration: Trois siècles après le drame de Derborence
Actualisé

CommémorationTrois siècles après le drame de Derborence

Il y a trois siècles, la face valaisanne du massif des Diablerets s'est effondrée sur Derborence (VS). Ce week-end, les communes de Conthey, Vétroz et Ardon commémoraient le drame.

L'événement phare du week-end est une pièce de théâtre, inspirée du fameux livre «Derborence» de Charles-Ferdinand Ramuz.

La montagne s'écroule le dimanche 23 septembre 1714. Des rochers de toutes tailles chutent, s'entrechoquent, roulent, certains couvrant une distance de cinq kilomètres. L'histoire retient 15 morts, 55 chalets engloutis, et une centaine de vaches écrasées.

Les festivités se sont ouvertes vendredi matin sous la pluie et le mauvais temps par une messe à la mémoire des victimes. Une plaque commémorative, plantée dans le roc, a été inaugurée, en présence de responsables politiques, dont le conseiller national Jean-René Germanier (PLR/VS).

Environ 400 à 500 personnes ont tout de même bravé la pluie vendredi, a indiqué à l'ats Jacques Sautier, du comité d'organisation de la manifestation. Samedi, le soleil était de retour pour la suite des festivités, et «l'ambiance excellente», avec environ 1000 personnes présentes en début d'après-midi, relate M. Sautier.

«Derborence», version théâtrale

L'événement phare du week-end est une pièce de théâtre, inspirée du fameux livre «Derborence» de Charles-Ferdinand Ramuz et adaptée par Mathieu Bertholet. Les représentations sont données en plein air, dans le décor naturel qui a servi de base au roman.

Ce qui ne va pas sans inconvénient. «Le spectacle de vendredi soir a malheureusement dû être annulé, à cause de la météo défavorable», explique M. Sautier. Il a été remplacé par une représentation samedi matin. D'autres représentations sont encore prévues d'ici dimanche.

Un circuit autour du lac, avec des postes informatifs et des stands de nourriture, a en outre été conçu pour le public. Pour les gourmands, l'accent a été mis sur des produits du terroir et locaux.

Des contes, des concerts, notamment de cor des alpes, ainsi qu'une conférence d'un historien figurent également au programme. Enfin, les organisateurs ont mis sur pied une exposition sur l'événement géologique de 1714 et sur l'écrivain Charles-Ferdinand Ramuz et son roman. (ats)

Ton opinion