Chine: Trois suicides dans une usine de Foxconn
Actualisé

ChineTrois suicides dans une usine de Foxconn

Trois salariés d'une usine de Foxconn en Chine ont mis fin à leurs jours en moins de trois semaines en se précipitant dans le vide. Une vague de suicides s'était déjà produite chez Foxconn en 2010.

Les trois suicidés étaient employés par la même usine du numéro un mondial taïwanais des composants pour ordinateurs, à Zhengzhou, dans le centre du pays. Le premier, un homme de 24 ans, a sauté de son dortoir le 24 avril.

Trois jours plus tard, une femme âgée de 23 ans décédait après avoir sauté du 6e étage de son immeuble, a rapporté l'agence Nouvelles de Chine. Mardi dernier, un homme marié âgé d'une trentaine d'années mettait fin à ses jours en sautant du toit situé au 5e étage d'un bâtiment, selon la même source.

Rixe massive chez un sous-traitant d'Apple

«Les raisons de ces sauts dans le vide ne sont pas claires», a commenté dans un communiqué samedi China Labor Watch, une organisation dont le siège est à New-York. Ils pourraient être liés à une politique qui menace de renvoi «les ouvriers s'ils parlent sur le lieu de travail», critique cette ONG.

Dures conditions de travail

Foxconn est très suivi par les organisations de défense des droits du travail, après une vague de suicides (au moins 13) dans ses usines chinoises en 2010, dus, selon les militants, aux dures conditions de travail.

Le groupe taïwanais assemble notamment des produits pour Apple, Sony et Nokia. Il emploie 1,2 million de personnes en Chine. L'usine de Foxconn à Zhengzhou n'a pas pu être jointe samedi au téléphone par l'AFP. (ats)

Ton opinion