Tunisie: Trois tentatives de suicide, un jeune succombe
Actualisé

TunisieTrois tentatives de suicide, un jeune succombe

Trois tentatives de suicide ont été signalées samedi à Kasserine et à Sidi Bouzid dans le centre-ouest tunisien, en proie à une révolte contre le chômage depuis la mi-décembre.

Moncef Abdouli, 52 ans, père de quatre enfants, a tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu près du marché, en plein centre de Sidi Bouzid, a indiqué à l'AFP un témoin ayant assisté à la scène.

«Je suis choqué par ce comportement humainement inacceptable», a dit Slimane Rouissi, souhaitant l'«intervention de personnels qualifiés, ou de psychiatres pour aider la population» et arrêter la multiplication des actes de suicide.

Une «accumulation des frustrations et un manque de liberté ont poussé les gens au désespoir», a affirmé cet enseignant du secondaire.

Un jeune s'immole près d'un lycée

A Kasserine, un jeune chômeur, Hilmi Khadraoui, a aussi tenté de mettre fin à ses jours, près du lycée de la ville, en s'aspergeant de pétrole, a indiqué Abdelwahab Al-Homri, un habitant de cette région du centre-ouest en proie à l'agitation.

De son côté, le quotidien arabophone Assabah a rapporté qu'un homme de 35 ans avait tenté de se suicider après une manifestation à Kasserine. Ce journal privé publiait en même temps un avis du Mufti de la République, haute autorité religieuse, affirmant que le suicide est un grand péché interdit en islam.

L'agitation partie de Sidi Bouzid, après le suicide d'un vendeur ambulant sans permis qui s'était fait saisir sa marchandise, a pris de l'ampleur avec la reprise des cours, après les vacances scolaires de fin d'année.

Un jeune lycéen, qui s'était immolé le 5 janvier à l'Ariana, près de Tunis, a succombé à ses blessures et a été inhumé samedi, a indiqué à l'AFP Moncef, un témoin ayant assisté l'enterrement au cimetière de Sidi Amor.

Selon ses camarades, Ayoub Hamdi, 19 ans, qui avait de mauvais résultats, avait été accusé d'agitation dans son lycée et craignait d'être renvoyé.

Les autorités ont contesté le fait que ce cas soit lié au mouvement social.

Aucune confirmation de ce décès, ni des tentatives de suicide n'a pu être obtenue de sources gouvernementale ou sécuritaire. (afp)

Ton opinion