Actualisé

Troisième cadavre de bébé au jardin

Des enquêteurs déterrent pour la troisième fois un nouveau-né devant la même maison.

Un troisième cadavre de nouveau-né a été découvert dans le jardin d'un pavillon de Contres (Loir-et-Cher), a-t-on appris hier auprès du nouveau propriétaire des lieux. Selon Mehmet Unlu, retraité, un troisième petit corps a été exhumé mercredi soir par les enquêteurs spécialisés de l'Institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale (IRCGN). Le procureur de la République du Parquet de Blois ne souhaitait pas communiquer dans l'immédiat sur l'information.

Après la découverte du premier cadavre, la mère présumée de ces bébés, Marinette Pezin, une femme alcoolique et extrêmement démunie ayant habité durant dix-huit ans le pavillon avec son époux, avait été mise en examen avant d'être remise en liberté.

Cette femme d'une quarantaine d'années, qui a eu quatre enfants avec son ex-mari, a été une nouvelle fois placée en garde à vue. Les analyses ADN effectués par un laboratoire de Bordeaux ont avéré que l'ex-mari était le père des deux nouveau-nés.

Selon les gendarmes, quinze personnes et plusieurs chiens poursuivent leurs recherches pour s'assurer que d'autres cadavres de nouveau-nés ne sont pas enterrés dans le jardin.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!