France: Troisième suicide d'un gendarme en décembre
Actualisé

FranceTroisième suicide d'un gendarme en décembre

Un gendarme s'est suicidé dans son appartement de la caserne de Pont-de-Vaux (F), entre Mâcon et Châlon-sur-Saône, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture.

AFP/Illustration

Découvert dimanche matin par ses collègues, le militaire, âgé de 32 ans, a utilisé son arme de service. Les motifs de son geste n'ont pas été divulgués.

Les 2 et 7 décembre derniers, deux autres gendarmes de 47 ans et 22 ans ont aussi mis fin à leurs jours avec leurs armes de poing et sur leur lieu de travail, un à Louhans, près de Lons-le-Saunier, et un à Précy-sous-Thil, à l'ouest de Dijon.

Selon une étude de l'association professionnelle de gendarmes GendXXI, rendue publique en janvier, 25 gendarmes se sont suicidés en 2015, un chiffre en hausse par rapport à l'année précédente (22). (nxp/afp)

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

(NewsXpress)

Ton opinion