Grand-Saconnex (GE): Trop bouillant, le policier municipal est licencié
Actualisé

Grand-Saconnex (GE)Trop bouillant, le policier municipal est licencié

Un agent a vu son contrat être récemment résilié par la commune du Grand-Saconnex. Il avait percuté un chauffeur de taxi avec sa voiture de patrouille.

Un agent de police municipale (APM) du Grand-Saconnex (GE) a multiplié les fautes. Le 13 mars dernier, il était venu soutenir une collègue qui parlementait avec des chauffeurs de taxi au sujet de places de parking quand les événements se sont précipités, rapporte la «Tribune de Genève». L'APM a ainsi heurté l'un des taximen au tibia avec sa voiture de service. Il a ensuite refusé de donner son numéro de matricule. Par ailleurs, il n'a pas averti sa hiérarchie de l'incident et ne l'a pas non plus inscrit dans la main courante, comme le veut l'usage.

Pour avoir heurté un homme avec son auto, l'agent a reçu une condamnation pénale de 40 heures de travail d'intérêt général avec sursis. Les juges ont estimé que son geste était volontaire. L'homme n'a pas fait appel. Dans la foulée, son employeur, la commune du Grand-Saconnex, a résilié son contrat de travail. «Nous ne pouvons tolérer qu'une personne chargée de faire appliquer la loi ne la respecte pas elle-même, relève l'avocate de la neuvième ville du canton. C'est pour cela que la commune s'est séparée de cet employé.» (20 minutes)

Ton opinion