Trop de jeunes adultes encore en difficulté

Actualisé

Trop de jeunes adultes encore en difficulté

«Caritas Genève a atteint un seuil critique en matière d'accueil pour jeunes adultes en difficulté», a prévenu hier Frédéric Monnerat.

Le chargé de communication rappelait qu'aux côtés de l'Hospice général et l'Office pour la formation professionnelle, l'association caritative s'était engagée en 2006 à aider les 18-25 ans qui n'avaient pas terminé leur scolarité ou leur formation professionnelle.

Baptisé «Voie 2», le programme a fait ses preuves. «Sur une vingtaine de jeunes, près de 80% ont passé avec succès leurs examens», chiffre-t-il. Nous aimerions mettre notre savoir-faire à disposition d'autres entreprises du canton», lance-t-il soutenu par Bertrand Levrat, directeur de l'Hospice général.

(gam)

Ton opinion