Hockey sur glace: Trop facile pour la Suisse face au Danemark
Actualisé

Hockey sur glaceTrop facile pour la Suisse face au Danemark

L'équipe de Suisse n'a pas eu à puiser dans ses ressources pour venir à bout d'une bien modeste formation danoise lors de son premier match de cette saison olympique.

A Rapperswil, la formation de Ralph Krueger s'est imposée 6-1 notamment grâce à la complicité du gardien adverse Patrick Galbraith.

Peu inspirés durant les premières minutes, les Suisses ont eu besoin de dix-neuf minutes pour tromper une première fois le gardien du Danemark. Auparavant, les joueurs locaux avaient péché dans le jeu de transition et ne s'étaient créé qu'un minimum d'actions dangereuses. Pire, ce sont les visiteurs qui avaient ouvert la marque sur une bourde de Ronnie Rüeger. Le portier est parti à l'aventure loin de ses filets à mauvais escient, laissant Hardt marquer dans la cage vide.

Une «boulette» qui a eu le don de sortir Martin Pluess et ses coéquipiers de leur léthargie. Sur la troisième période de supériorité numérique, Ryan Gardner exploitait parfaitement une première faute du portier danois qui ne bloquait pas l'envoi de Blindenbacher. Peu après la mi-match, le dernier rempart de Soenderjyske a amusé la galerie à trois reprises. Tour à tour, il a permis à Di Pietro, Pluess et Peter d'inscrire des buts pouvant tous légitimement prétendre à une place dans les bêtisiers de fin d'année.

Forts de cet avantage de trois unités à l'entame de l'ultime période, les joueurs de Ralph Krueger ont pu ensuite agresser en permanence et sans rsique les Danois. Lemm et Reichert ont alors salé l'addition.

A l'occasion de cette rencontre, Hnat Domenichelli a sans doute été le Suisse le plus scruté. Le Canadien d'origine, qui a fait sa première apparition sous le maillot à croix blanche, s'en est tiré avec les honneurs. (si)

Ton opinion