Actualisé 16.02.2017 à 19:12

Etats-Unis

Trop payés, des employés Google quittent le navire

Salaires et compensations trop élevées ont rendu des vétérans du projet «Google Car» assez riches pour laisser leur place de rêve.

de
atk
Un prototype de voiture autonome.

Un prototype de voiture autonome.

Keystone

C'est le meilleur employeur du monde. Pourtant Google perd des pièces humaines en route. Et particulièrement parmi les employés travaillant dans le domaine de la voiture autonome. D'après l'agence «Bloomberg» la raison principale de ces départs est due aux salaires trop élevés et aux bonus et autres compensations. Non, ce n'est pas une blague. L'argent accumulé pendant des années a permis à certains piliers de l'entreprise de quitter sans soucis une bonne place de travail, à la recherche de nouveau défis et d'opportunités.

Le système de bonifications introduit en 2010 avec le projet de la «Google Car» serait la cause de tous ces départs. Pour motiver les employés à se dévouer corps et âme aux recherches, le colosse de Mountain View proposait des rémunérations liées à l'avancement du projet. A chaque étape, des bonus étaient libérés et mis sur un compte spécial. Google multipliait ensuite les primes par un coefficient. En 2015, l'argent présent sur le compte avait été multiplié par 16.

Primes de plusieurs millions

Certains employés se sont ainsi vu verser des millions de dollars. Et des personnalités importantes ont donc décidé de quitter le navire pour lancer leur entreprise. Ainsi Bryan Salesky a créé Argo Al, une start-up dans laquelle croit Ford. Le constructeur automobile a annoncé mettre un milliard de dollars dans son développement. Chris Urmson a quitté le géant de la Sillicon Valley pour lancer une entreprise avec un ancien de Tesla.

Le chiffre exact des départs de ces vétérans n'est pas connu, «Bloomberg» se limitant à expliquer que ce type de rémunération s'est arrêté en 2015. Voyant les dérives du système – le coût des projets du labo X dont fait partie la voiture autonome avaient pris l'ascenseur pour atteindre 6,6 milliards de dollars - Alphabet, la maison mère de Google a donc décidé de créer une nouvelle structure baptisée Waymo. Officiellement elle devait offrir plus d'autonomie au projet, mais officieusement elle était surtout là pour mettre un terme au système de primes d'après le média spécialisé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!