Actualisé 23.06.2020 à 10:20

Camps en Grèce

Trop peu de réfugiés admis en Suisse: Berne prié d’agir

Plus de 50'000 personnes et 132 organisations plaident encore pour l'admission immédiate en Suisse d’un important contingent en provenance des camps des îles grecques.

Amesty International, évacuer maintenant et le réseau de la Charte de la migration ont déposé ensemble leur pétition et leur appel mardi à Berne.

«La Suisse n’a pour l’instant accueilli que 23 mineurs non-accompagnés venant des camps grecs. Cela ne répond que trop faiblement au besoin de protection de milliers de personnes. La Suisse ne fait qu’appliquer le règlement de Dublin, ce qui est insuffisant», a déclaré Alexandra Karle, directrice d’Amnesty International Suisse.

La situation des réfugiés basés dans les camps des îles de la mer Egée ne cesse de se dégrader. Les tensions nées de la décision prise fin février par la Turquie de laisser les réfugiés poursuivre leur chemin vers l’Europe et le confinement total décrété dans les camps de réfugiés en Grèce ont encore aggravé la situation.

Les gens vivent dans la promiscuité: les conditions d'hygiène et de salubrité ne permettent pas une protection suffisante en matière de santé. Les soins médicaux sont insuffisants comme l’accès à l’eau et à un logement. Le confinement total a rendu l'accès à la nourriture plus difficile. Et cela a engendré une augmentation de la violence.

Vue du ciel sur le camp de réfugiés de Moria sur l’île de Lesbos.

Vue du ciel sur le camp de réfugiés de Moria sur l’île de Lesbos.

AFP

Réformer Dublin

La Suisse est l’un des pays qui applique le plus strictement le règlement de Dublin, estiment ces organisations, en renvoyant systématiquement les requérants vers le premier pays où ils ont effectué leur demande.

Le Conseil national a adopté la semaine passée une motion demandant au Conseil fédéral que la Suisse fasse preuve de solidarité face à la situation en Grèce et qu’il s’engage en faveur d’une réforme de l'accord de Dublin. Le Conseil fédéral s’est lui-même positionné à plusieurs reprises contre le système de Dublin, selon les ONG.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!