Genève - Trop proche des trolleys, l’écopoint tarde à ouvrir
Publié

GenèveTrop proche des trolleys, l’écopoint tarde à ouvrir

Un espace de récupération doit obtenir l’aval des Transports publics genevois qui craignent pour leurs lignes aériennes. Les habitants s’impatientent.

par
Maria Pineiro
Le centre de tri devrait être mis en service sous peu, assure la Ville de Genève.

Le centre de tri devrait être mis en service sous peu, assure la Ville de Genève.

Lecteur reporter

«Cela fait six mois que les travaux de l’écopoint à côté de chez moi sont terminés, mais qu’on ne peut pas l’utiliser, peste un habitant de la rue Hoffmann, dans le quartier de la Servette. Mes voisins et moi sommes obligés d’aller beaucoup plus loin pour trier nos déchets.» Sur le cliché envoyé par le lecteur, on voit des bennes plastifiées et des barrières empêchant l’utilisation de l’infrastructure. La Ville de Genève, responsable de l’écopoint, confirme qu’il n’a pas encore été mis en service. «Mais il n’a été achevé que fin mai», précise Anaïs Balabazan, porte-parole du Département de l’aménagement, des constructions et de la mobilité.

Retard dû aux TPG

Elle explique que le retard de mise en service est dû à la nécessité pour les Transports publics genevois (TPG) de procéder «à une étude pour s’assurer que les lignes des trolleybus à proximité de l’écopoint ne représentent aucun danger pour le travail du service de voirie». Les TPG confirment être «à l’origine du report de la mise en service de cet écopoint, pour des questions de sécurité».

Accord de principe

En effet, à intervalles réguliers, les bennes doivent être vidées. Pour ce faire, un camion-grue est engagé afin de soulever les contenants et les vider à l’arrière du véhicule. Un travail dans les airs et proche des lignes aériennes qui servent à alimenter les trolleybus. «Les TPG ont analysé les risques inhérents à cet écopoint. précise François Mutter. Nous avons donné notre accord de principe à sa mise en service, sous réserve du respect de certaines exigences. Des discussions sont en cours avec la Ville de Genève pour mener à bien cette réalisation.» Du côté des autorités communales, on se veut rassurant: «Les bennes devraient être mises en service tout prochainement», indique Anaïs Balabazan.

Ton opinion

45 commentaires