Bussigny (VD): Trottinettes volées? Non, confisquées sans préavis
Actualisé

Bussigny (VD)Trottinettes volées? Non, confisquées sans préavis

Des deux-roues cadenassés d'élèves d'un collège ont disparu. De fait, ils ont été stockés en secret dans un local.

par
Frédéric Nejad Toulami
La rampe où des enfants avaient cadenassé leur deux-roues.

La rampe où des enfants avaient cadenassé leur deux-roues.

photo: Kein Anbieter/fnt

Mauvaise surprise le 2 mai dernier pour des élèves du Collège du Tombay. En sortant des cours, ils n'ont pas trouvé leur trottinette. Elles étaient pourtant solidement attachées à la rampe de l'escalier qui fait face à l'école. Persuadés qu'il s'agissait d'un vol, ils en ont parlé à leurs parents.

Une maman a alors averti l'établissement, lequel lui a annoncé que les engins pouvaient être récupérés. «Je trouve étrange ce procédé, car personne ne nous avait avertis en amont, regrette-t-elle. La maîtresse de mon fils m'a affirmé que rien ne lui avait été communiqué à ce sujet.» Directeur des établissements scolaires de la commune, Jean-Marc Puthod s'énerve face aux questions à ce sujet. «Ce n'est pas moi qui ai pris la décision de faire sauter les cadenas.»

Chef du Service des bâtiments, Didier Collet confirme que c'est lui qui a décidé de cela. «Ces deux-roues accrochés à la rampe risquaient de faire trébucher des passants, explique-t-il. C'est pourquoi nous avons fait installer à proximité une barre où les cadenasser. Nous avons ensuite demandé à la Direction des écoles d'informer enseignants et élèves, quinze jours avant, qu'on allait venir enlever les deux-roues mal parqués pour les mettre dans un local scolaire.»

Le message ne semble pas avoir circulé, selon des parents et des maitresses. Jean-Marc Puthod prétend que si. Mais il admet que, quatre semaines après les faits, la direction n'a toujours pas averti les élèves et les parents que les deux-roues sont dans un local.

Ton opinion