Etats-Unis: Trump: «La Corée du Nord cherche des ennuis»
Actualisé

Etats-UnisTrump: «La Corée du Nord cherche des ennuis»

La Maison-Blanche cherche à impliquer la Chine dans la résolution du dossier coréen, en contrepartie d'un accord commercial.

1 / 150
Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

AFP
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

AFP
Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI  de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

AFP

Le président américain Donald Trump a réaffirmé mardi être prêt à «résoudre le problème» nord-coréen sans l'aide de la Chine, alors qu'un porte-avions américain fait route vers la péninsule coréenne, provocant la colère de Pyongyang.

«La Corée du Nord cherche des ennuis. Si la Chine décide d'aider, ça serait formidable. Sinon, nous résoudrons le problème sans eux! USA», a-t-il écrit sur son compte Twitter personnel, quelques jours après un sommet avec son homologue chinois Xi Jinping.

Le président américain a en outre semblé lier les négociations commerciales entre les deux premières puissances économiques mondiales à la question nord-coréenne: «J'ai expliqué au président chinois qu'un accord commercial avec les Etats-Unis serait bien meilleur pour eux s'ils résolvent le problème nord-coréen!»

La Corée du Nord «prête à la guerre»

Washington a annoncé pendant le week-end que le porte-avions USS Carl Vinson et son escadre faisaient route vers la péninsule coréenne, alors qu'ils devaient initialement se rendre en Australie. La Corée du Nord a dénoncé mardi ce déploiement «insensé», en se disant prête à la «guerre», au moment où la tension monte dans la région.

Donald Trump avait accueilli Xi Jinping dans sa résidence privée en Floride jeudi et vendredi pour une première rencontre placée sous la signe de la cordialité. Il avait avant ce sommet déjà annoncé, dans un entretien au Financial Times le 2 avril, être prêt à «régler» seul le problème nord-coréen si la Chine tergiversait trop longtemps.

Son secrétaire d'Etat Rex Tillerson avait à nouveau déclaré vendredi que les Etats-Unis étaient préparés «à agir seuls si la Chine n'est pas capable de se coordonner avec nous». A l'issue de ce sommet avec le président Xi, Donald Trump avait salué vendredi «les progrès spectaculaires» des relations sino-américaines. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion