Actualisé 21.11.2018 à 07:25

E-mails privésTrump va-t-il devoir envoyer sa fille en prison?

Ivanka Trump a utilisé un compte perso pour communiquer sur des affaires gouvernementales, contrevenant aux règles fédérales, ce que Donald Trump avait violemment reproché à Hillary Clinton durant sa campagne.

von
cga

Depuis les révélations du «Washington Post», selon lesquelles elle a utilisé un compte personnel de messagerie électronique pour communiquer sur des affaires gouvernementales, Ivanka Trump est au coeur de la tempête. Le quotidien américain précise que ce sont des fonctionnaires de la Maison-Blanche qui en ont fait la découverte.

Certains conseillers du président Trump auraient ainsi été «surpris par le volume» des courriers envoyés et par les justifications d'Ivanka Trump qualifiées de «désinvolte». La fille du président a en effet expliqué ne pas être au courant des règles de sécurité et a donc violé, sans le savoir, les lois fédérales sur les communications officielles.

Des tweets qui ne vieillissent «pas très bien»

De son côté, Hillary Clinton doit bien rigoler. On lui reprochait également l'utilisation d'un serveur privé de messagerie électronique pour des affaires gouvernementales lorsqu'elle était secrétaire d'Etat sous l'administration Obama entre 2009 et 2013. Et Donald Trump ne s'était pas gêné pour se moquer d'elle lors de la campagne présidentielle américaine, en comparant l'affaire au scandale du Watergate ou en expliquant qu'Hillary Clinton était «mouillée jusqu'au cou».

Incités par le président américain lui-même, les partisans de Trump scandent ainsi régulièrement «Enfermez-la!» lors des meetings du président. Cette phrase, signifiant leur volonté de voir Hillary Clinton en prison, était un de leurs cris de ralliement pendant la campagne présidentielle. Durant un débat de la campagne, Donald Trump avait ainsi clairement dit à Hillary Clinton qu'il l'aurait «envoyée en prison» s'il en avait le pouvoir.

Les médias américains se sont aussi amusés à exhumer les anciens tweets de Donald Trump concernant l'affaire des emails de Hillary. Le Huffington Post remarque que ces tweets ne vieillissent «pas très bien».

«Comment Hillary peut-elle diriger l'économie du pays alors qu'elle n'est pas capable d'envoyer desemails sans mettre toute la nation en danger?»

«Elle n'a rien fait pour cacher ses e-mails»

Donald Trump a vigoureusement défendu mardi sa fille Ivanka, qui a utilisé un compte personnel de messagerie électronique, jugeant que cela n'avait rien à voir avec les pratiques de son ancienne rivale Hillary Clinton.

«Il n'y a eu aucune suppression (d'e-mails), contrairement à Hillary Clinton», a-t-il déclaré depuis les jardins de la Maison Blanche.

«Elle n'a rien fait pour cacher ses e-mails», a-t-il ajouté. «C'est quelque chose de complètement différent, tout ça, c'est Fake News ».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!