Proche-Orient: Tsahal dément avoir tiré sur un convoi de l'UNRWA
Actualisé

Proche-OrientTsahal dément avoir tiré sur un convoi de l'UNRWA

L'armée israélienne a démenti samedi avoir ouvert le feu 48 heures plus tôt à Gaza sur un convoi d'aide humanitaire.

L'un des chauffeurs avait été tué.

«L'armée n'a pas tiré sur le camion» dont le chauffeur est mort, déclare Tsahal dans un communiqué, niant une accusation du porte-parole de l'UNRWA, Christopher Gunness. Ce dernier avait ajouté que les autres chauffeurs du convoi «ne doutaient pas qu'ils avaient été pris pour cibles» par un char israélien devant lequel ils passaient.

De source militaire israélienne, on attribue le tir mortel aux activistes du Hamas.

Par ailleurs, l'aviation israélienne a largué samedi des milliers de tracts sur Gaza-ville avertissant la population d'une prochaine «intensification de ses opérations» dans le territoire palestinien.

«Pour votre sécurité et celle de votre famille, il vous est demandé de ne pas vous approcher des terroristes, des dépôts et des armes», ajoute le communiqué. Le même message a été envoyé par texto sur les téléphones portables d'habitants de Gaza.

(ats)

L'aviation israélienne a largué samedi des tracts sur la Bande de Gaza, avertissant la population d'une «escalade» dans son offensive engagée depuis deux semaines contre le Hamas. Tsahal a affirmé avoir lancé des tracts sur l'ensemble du territoire côtier palestinien, qualifiant cette opération d'«avertissement général». Le texte destiné aux Gazaouis précise qu'Israël s'apprête à lancer une «nouvelle phase dans la guerre contre la terreur». Il ajoute que l'Etat hébreu envisage une «escalade» dans son offensive, qui a déjà fait plus de 800 morts côté palestinien. De source palestinienne on assure que la moitié de ces victimes sont civiles.

L'aviation israélienne a largué samedi des tracts sur la Bande de Gaza, avertissant la population d'une «escalade» dans son offensive engagée depuis deux semaines contre le Hamas. Tsahal a affirmé avoir lancé des tracts sur l'ensemble du territoire côtier palestinien, qualifiant cette opération d'«avertissement général». Le texte destiné aux Gazaouis précise qu'Israël s'apprête à lancer une «nouvelle phase dans la guerre contre la terreur». Il ajoute que l'Etat hébreu envisage une «escalade» dans son offensive, qui a déjà fait plus de 800 morts côté palestinien. De source palestinienne on assure que la moitié de ces victimes sont civiles.

L'aviation israélienne a largué samedi des tracts sur la Bande de Gaza, avertissant la population d'une «escalade» dans son offensive engagée depuis deux semaines contre le Hamas. Tsahal a affirmé avoir lancé des tracts sur l'ensemble du territoire côtier palestinien, qualifiant cette opération d'«avertissement général». Le texte destiné aux Gazaouis précise qu'Israël s'apprête à lancer une «nouvelle phase dans la guerre contre la terreur». Il ajoute que l'Etat hébreu envisage une «escalade» dans son offensive, qui a déjà fait plus de 800 morts côté palestinien. De source palestinienne on assure que la moitié de ces victimes sont civiles.

L'aviation israélienne a largué samedi des tracts sur la Bande de Gaza, avertissant la population d'une «escalade» dans son offensive engagée depuis deux semaines contre le Hamas. Tsahal a affirmé avoir lancé des tracts sur l'ensemble du territoire côtier palestinien, qualifiant cette opération d'«avertissement général». Le texte destiné aux Gazaouis précise qu'Israël s'apprête à lancer une «nouvelle phase dans la guerre contre la terreur». Il ajoute que l'Etat hébreu envisage une «escalade» dans son offensive, qui a déjà fait plus de 800 morts côté palestinien. De source palestinienne on assure que la moitié de ces victimes sont civiles.

L'aviation israélienne a largué samedi des tracts sur la Bande de Gaza, avertissant la population d'une «escalade» dans son offensive engagée depuis deux semaines contre le Hamas. Tsahal a affirmé avoir lancé des tracts sur l'ensemble du territoire côtier palestinien, qualifiant cette opération d'«avertissement général». Le texte destiné aux Gazaouis précise qu'Israël s'apprête à lancer une «nouvelle phase dans la guerre contre la terreur». Il ajoute que l'Etat hébreu envisage une «escalade» dans son offensive, qui a déjà fait plus de 800 morts côté palestinien. De source palestinienne on assure que la moitié de ces victimes sont civiles.

Ton opinion