PS: Tschümperlin devant Fehr
Actualisé

PSTschümperlin devant Fehr

Andy Tschümperlin est le nouveau chef du groupe parlementaire socialiste aux Chambres fédérales.

Le groupe parlementaire socialiste a créé la surprise vendredi en préférant de justesse le conseiller national schwyzois à sa collègue zurichoise Jacqueline Fehr.

Andy Tschümperlin a coiffé sa rivale sur le poteau. Il a obtenu 27 voix contre 25 à la Zurichoise, a annoncé vendredi la cheffe sortante Ursula Wyss à l'issue de la séance.

Agé de 49 ans, le nouveau chef siège au Conseil national depuis 2007. Il s'y est engagé sur la politique familiale et les étrangers. Le socialiste est vice-président du groupe parlementaire. Il est directeur d'école et a quatre enfants.

Ne s'estimant pas favori, l'intéressé s'est dit très content de son élection, mais aussi conscient que le choix n'avait pas été simple pour les membres du groupe. Le résultat est une nouvelle claque pour Jacqueline Fehr, déjà candidate malheureuse à la succession de Moritz Leuenberger au Conseil fédéral.

Un peu consternée

Visiblement émue, la Zurichoise s'est dite «un peu consternée» de sa non-élection. Selon elle, le groupe n'a pas tranché contre sa personne, il a préféré la modération d'Andy Tschümperlin à son style décidé et profilé de politicienne.

Interrogée sur d'éventuelles ennemis, la politicienne n'a pas exclu des règlements de compte: en vingt ans de carrière politique, il est possible que j'aie marché sur les pieds de certains. Plusieurs membres du groupe ont d'ailleurs confirmé cette thèse. Jacqueline Fehr ne compte pas se retirer de la politique pour autant, mais ne voulait pas faire de plan de carrière vendredi soir.

Egalité en question

En attendant, le PS a un homme à la tête du parti national et un autre à la tête du groupe, ce qui ne s'était plus produit depuis la fin des années 1990 lorsque ces fonctions étaient occupées par Peter Bodenmann et Franco Cavalli.

Co-présidente des Femmes socialistes, Maria Roth-Bernasconi était très remontée contre un vote qu'elle ne s'explique pas. «Cela montre qu'il faut continuer à se battre pour l'égalité, même au sein de notre parti».

Vice-présidence renouvelée

L'état-major du groupe accueille deux autres nouveaux membres: le conseiller national vaudois Roger Nordmann accède à la vice- présidence. La conseillère aux Etats Anita Fetz (BS) en fait de même en succédant à Alain Berset comme représentante de la délégation socialiste à la Chambre des cantons.

Ursula Wyss présidait le groupe socialiste depuis 2006. La conseillère nationale bernoise a démissionné car elle brigue un siège à l'exécutif de la capitale. (ap)

Ton opinion